Conférence anti-impérialiste FSM - Bolivie

Publié le par FSC

La Conférence anti-impérialiste co-organisé par la COB Bolivie et la FSM dans le cadre du soutien au gouvernement bolivien a commencé le 1er Juillet à Cochabamba en Bolivie.
Les représentants syndicaux de tous les continents se sont réunis avec beaucoup d’enthousiasme et de sens de la responsabilité pour dénoncer les politiques impérialistes et d’intensifier les efforts pour lutter contre les résultats de la concurrence inter-impérialiste.

"L' impérialisme c' est la mort, la migration et le chômage partout. Notre arme est la solidarité " , a déclaré George Mavrikos " l’impérialisme doit être vaincu" .

Le Secrétaire Général de la FSM a souligné la solidarité et le soutien de la FSM et de ses membres pour les réalisations en Bolivie en faveur des travailleurs.


Le Président de la Bolivie, Evo Morales a inauguré la Conférence anti-impérialiste dans la cérémonie d’ouverture qui a eu lieu le 30 Juin.

" Nous avons à construire un monde, à partir de là, où les banquiers et les entreprises ne dirigent pas" at-il noté dans sa critique du mode de production capitaliste et a appelé le mouvement international syndical de s’entendre et d’agir sur une stratégie anti-impérialiste.

Le secrétaire exécutif de la Centrale ouvrière bolivienne (COB), Juan Carlos Trujillo a déclaré que les travailleurs du monde ne peuvent plus accepter l’impérialisme et le capitalisme et souligné qu’il ne devrait pas y avoir de revendications pour la capitalisation de l’eau, de la santé, de l’éducation, de la terre.


La Conférence s'est poursuivi jusqu’au 2 Juillet, séance au cours de laquelle tous les représentants ont pris la parole . Une déclaration sera annoncée après la fin des travaux.

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article