Les cheminots de Montparnasse aux travailleurs de la SNCM

Publié le par FSC

CHEMINOTS-CGT-exec-cadres

Aux salarié(e)s de la SNCM,

A nos camarades syndiqués CGT de la SNCM,

SOUTIEN INCONDITIONNEL A VOTRE LUTTE,

ELLE EST LE PROLONGEMENT DE LA NÔTRE !

Les syndicats CGT des cheminots de Paris Montparnasse, exécution et UGICT, réunis le 8 juillet en assemblée pour faire le bilan de leur grève, tiennent à saluer la lutte exemplaire des salariés de la SNCM et à leur apporter leur soutien total dans l’épreuve de force que leur impose le gouvernement.

Nous venons de mener une grève de 14 jours pour la promotion du service public ferroviaire qui ne peut s’exercer que par le monopole de la Société Nationale des Chemins de Fer Français sur l’ensemble du territoire.

La majorité gouvernementale à l’Assemblée Nationale, appuyée par les Verts et une grande partie de la droite a néanmoins adopté un projet de loi mettant fin à la SNCF historique le 1er décembre 2014. Mais, soyez en assurés, nous considérons que le combat n’est pas fini !

Votre lutte, si proche de la nôtre par ses objectifs, nous nourrit dans cette ambition. Malgré le déchainement médiatique, de la même nature de celui que nous avons subi, vous tenez bon et c’est tout à votre honneur. Nous vous saluons pour cela. Dans votre objectif de préserver le service public de continuité territoriale, sachez que notre solidarité va bien au-delà du soutien « traditionnel ». Nous sommes conscients et convaincus que la SNCM est l’outil public et le lien essentiel vers la Corse, département de la Nation, pour assurer la complémentarité avec les missions de service public que la SNCF devrait assurer.

Cette aspiration commune renforce la détermination de notre collectif CGT à Montparnasse, renouvelé par la jeunesse, moteur dans notre conflit, et crée les conditions de nouvelles convergences de luttes dans l’avenir, à partir d’objectifs complémentaires et au final communs.

Ce que nous avons vécu, et ce que vous vivez aujourd’hui, est une lutte inédite contre un mensonge d’Etat. Le fait qu’il soit perpétué par un pouvoir élu par nombre de ceux qui sont – ou ont été (pour les cheminots) – en grève voulant éjecter Sarkozy, montre que les salariés ne peuvent compter que sur eux-mêmes. Au-delà du sentiment de trahison légitime, nos luttes mettent au grand jour que les intérêts de la population et du pays sont délibérément sacrifiés au profit de la finance et de ses exigences, quel que soit le gouvernement.

Vous, comme nous, avons compris que ce sont les exigences des institutions européennes qui servent de prétexte à nos gouvernements successifs pour casser les outils utiles et indispensables à la réponse aux besoins populaires, aux besoins du pays.

Vous, comme nous, nous nous sommes révoltés contre cette expropriation du Peuple de ses outils de service public que sont la SNCM et la SNCF.

C’est, fondamentalement, les raisons de notre soutien à votre lutte. Plus que jamais, fraternellement.

 

Arnaud MARCINKIEWICZ, Secrétaire Général du syndicat CGT des cheminots de Paris Montparnasse

Jean CALVARY, Secrétaire Général du syndicat UFCM CGT de Paris Montparnasse

 

Paris, le 9 juin 2014

SYNDICATS DES CHEMINOTS EXECUTION

ET MAITRISES ET CADRES DE PARIS MONTPARNASSE

7 rue du Cotentin 75015 PARIS – 32 92 24 ou 01 43 27 98 88 fax 01 43 27 62 04

cgt.pmp@gmail.com 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article