nouvelle agression du gouvernement contre les droits des salariés!

Publié le par FSC

 

85 rue Charlot 75003 Paris
01 44 78 53 31
cgt.paris@wanadoo.fr

Les mauvais coups de l’été !

Alors que nous pensions le projet de loi sur la fin de l’élection prud’homale renvoyé aux calandres grecques, le gouvernement vient de déposer, en catimini, un projet de loi au Sénat devant la Commission Sociale à la veille de la fin de la session parlementaire pour supprimer l’élection prud’homale au suffrage universel.

Profitant des événements internationaux actuels pour attaquer durement le salariat, le MEDEF s’est agité il y a huit jours pour nous indiquer que les sanctions aux prud’hommes sont un obstacle au développement économique des entreprises, donc à l’emploi.

Aussitôt dit, aussitôt fait, les « serviteurs dévoués du grand capital » nous « pondent » une loi pour diminuer l’audience de la CGT. Cette attaque s’ajoute aux déclarations sur le relevage des seuils de déclenchement des élections dans les entreprises.

Or, c’est un véritable déni de démocratie, le gouvernement actuel, dans la droite ligne de mire du précédent, supprime une à une les expressions démocratiques par les urnes.

La CGT va mettre tout en œuvre pour s’opposer à la privation des droits des salariés.

Contact Union Départementale CGT de Paris
Fred PARE
01 44 84 52 93
                        Fait à Paris, le lundi 21 juillet 2014
   

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article