Béarn : l'hommage au militant CGT Georges Ducasse

Publié le par FSC

C'est donc toute une vie aux service des travailleurs (euses) à laquelle il est rendu hommage.

C'est avec plaisir et émotion qu'à notre tour nous saluons notre camarade.

En signalant également le texte témoignage dont il est l'auteur et que nous avons la fierté de pouvoir rendre public sur le présent site et qui s'intitule :

"DE LA NAISSANCE A LA MORT D’UNE USINE EN BEARN ET LA FIN D’UNE MULTINATIONALE FRANCAISE ! "

En soulignant combien sont précieuses ces mémoires de militants restés fidèles à leur classe dont l'action passée et présente vient contredire totalement l'esprit de soumission et le sentiment qu'il n'est pas possible de faire reculer les puissants et la caste de privilégiés.

_______________________________

Source de l'article : La République des Pyrénées

Mourenx : Georges Ducasse salué pour ses 51 années d'engagement

Publié le 06/09/2014 à 06h00
 

Georges Ducasse a été mis à l'honneur après 51 ans de militantisme.
Georges Ducasse a été mis à l'honneur après 51 ans de militantisme. (JL Gamaury)

A 79 ans et après 51 ans de militantisme syndical à la CGT, le leader syndical de Pechiney a souhaité "poser ses valises" après son dernier combat, celui de la reconnaissance des droits des veuves de Pechiney. Celles-ci réclamaient une pension que l'industriel contestait. Un jugement leur a finalement permis d'obtenir gain de cause.

La reconnaissance des veuves de Pechiney

Pour remercier Georges Ducasse, elles étaient autour de lui à l'Estaminet de Monein à l'occasion d'un repas destiné à marquer leur reconnaissance envers celui qui, durant des années, s'est battu pour elles mais aussi pour les salariés de Pechiney.

C'est dans les locaux de l'union locale CGT de Mourenx qu'un autre syndicaliste "et pas des moindres" lui a rendu hommage pour cette longue carrière de militant. Il s'agit de Claude Gilleta de l'union fédérale des retraités CGT de la chimie. Également présents lors de cet hommage, les délégués CGT des entreprises du bassin de Lacq. "C'est un honneur pour moi de saluer le combat de Georges Ducasse, commencé en 1963 par un premier mandat à Pechiney Noguères. Il fut le leader d'un combat long et fatiguant de juin à août 73, a souligné Saturnin Garcia.

Vint ensuite le temps des missions nationales et notamment celui d'un autre grand combat avec l'annonce en 1983 de l'abandon de la modernisation de Noguères et le 8 juillet 1986, l'annonce de la fermeture du site de Noguères". C'était au détriment de Dunkerque qui voyait une usine flambant neuve sortir de terre. Ce combat a laissé des traces chez le syndicaliste alors que Jean Gandois était président de Pechiney et Martine Aubry vice-présidente. On se souvient, à cette époque, du combat d'un autre homme, André Cazetien maire de Mourenx qui passait à l'époque des journées entières aux côtés des salariés.

L'action de Georges Ducasse ne s'est pas arrêtée là. A la retraite il a assuré le secrétariat de la section CGT des retraités du bassin de Lacq et a pris en charge le dossier de la reconnaissance des veuves de Pechiney.

Après cet ultime combat, il était l'heure pour Georges Ducasse de passer la main à René Millau un autre retraité CGT qui animera désormais la section des retraités CGT du bassin de Lacq. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article