GOODYEAR AMIENS : Toujours là!

Publié le par FSC

GOODDYEAR

A

Madame la Préfète De Picardie

Monsieur le président du conseil Régional

Monsieur le président du conseil général

Madame la directrice de la DIRRECTE

Monsieur le directeur POLE EMPLOI Somme

Mesdames, messieurs,

Le 23 janvier 2014, après 7 années de combat les salariés du site Goodyear Amiens nord adoptaient à plus de 99% le projet d’accord de fin de conflit la mort dans l’âme.

Nous avons depuis 2007, mené une bataille non-stop contre le projet de délocalisation du site d’Amiens nord et la suppression de nos emplois, bien souvent nous avons dû batailler contre Goodyear et les instances.

A partir de 2013, nous avons constaté que la machine politique et la puissance de l’état ont tout mis en œuvre pour permettre à Goodyear de fermer le site D’Amiens nord, d’ailleurs les propos de Monsieur Montebourg à l’époque étaient sans aucune ambiguïté, « maintenant que nous avons permis à Goodyear de fermer le site, nous allons œuvrer au démarrage et la reprise de l’agricole par le repreneur….. », cette phrase vient indiquer à elle seule que nous avions raison de dire que Goodyear a réussi à fermer cette usine en 2014 grâce à l’ aide de l’état à partir de 2013 !!!!!

La responsabilité des acteurs externes dans ce dossier est totale, entre la DIRRECTE qui a validé le PSE sans même avoir pris le temps d’étudier le dossier, tout cela pour permettre à une responsable d’obtenir une petite place tranquille sur PARIS, le préfet ayant mis à disposition de Goodyear tous les moyens pour lui permettre d’obtenir au final un accord de fin de conflit sachant que nous étions dans une situation de point de non-retour…..

Nous n’avons pas lutter pendant 7 ans par hasard, nous n’avons cessé de dire et écrire, interpeler toutes les instances jusqu’au plus haut de l’état, sur le fait que la fermeture d’Amiens nord n’avait aucune justification économique, d’ailleurs les chiffres parlent d’eux-mêmes, Goodyear va verser le double de dividendes aux actionnaires soit prêt de 800 millions de dollars au lieu de 400 prévus, le PDG Goodyear monde prévoit une croissance du résultat net de 10 à 15% sur les 3 années à venir, la situation financière de Goodyear est au plus haut niveau depuis la création du groupe Goodyear Monde, et pendant ce temps-là, 1143 salariés sont dans l’incertitude la plus totale sur leur avenir professionnel !!!!

Dans quelques jours cela fera 7 mois que la grande majorité des salariés a reçu sa notification de licenciement, après 7 mois ou 98% se sont inscrits à la cellule de reclassement que beaucoup nous annonçaient comme une cellule de reclassement extraordinaire, ce que nous avons toujours contesté, car nous le répétons, la SODIE qui est une filiale du groupe SECAFI, ne fera aucun miracle, la situation de l’emploi en France est une catastrophe, les patrons, le MEDEF ne cessent de réclamer du FRIC de l’état c’est-à-dire nos impôts pour mieux délocaliser, aucun contrôle n’est mis en œuvre pour connaitre l’utilisation de ces milliards versés à des multinationales qui délocalisent avec la bénédiction du gouvernement, cela engendre des friches industrielles mais surtout des régions entières plongées dans le drame du chômage structurel, la Picardie est plongée dans une situation ou la seule solution d’avoir un emploi est de garder celui que l’on a.

Malgré notre lutte, malgré notre hargne a vouloir garder nos emplois, nous n’avons pas réussi à empêcher le groupe Goodyear d’arriver son but, celui de délocaliser notre production vers des pays low-cost, pour faire de plus en plus de profit pour enrichir les actionnaires via sa structure financière au Luxembourg qui est un paradis fiscal, là aussi nous avons interpellé les politiques sur ce sujet et notamment Xavier BERTRAND ministre du travail, notre lettre est restée sans réponse, Goodyear délocalise non seulement la production et les emplois, mais aussi et surtout la finance, il ne paye aucun impôt en France et cela avec la bénédiction de ceux qui parlent d’augmenter les impôts des plus pauvres !!!!!

C’est cela le pacte d’IRRESPONSABILITE, parler non-stop de vouloir combattre le chômage et dans le même temps aider les grands groupes à se tirer de la France et les aider à délocaliser, la fraude fiscale mise en place par les grands groupes ce sont des milliards d’Euros qui partent vers des paradis fiscaux, l’état non seulement laisse faire mais il cautionne, tout cela engendre bien évidement la monter de la misère sociale, l’exclusion… Moins de 50 salariés Goodyear ont retrouvé un VRAI emploi, où sont les promesses faites par Goodyear et ceux qui depuis des années nous demandait d’être raisonnable et d’accepter cette fermeture Nous ne pouvons bien sûr pas ignorer la nouvelle municipalité qui fait semblant de gérer le dossier Goodyear, le responsable d’Amiens métropole qui se réjouit d’avoir eu raison, d’avoir trouvé comme seul et unique responsable de la fermeture d’Amiens nord, la CGT, mais lui qu’a t’il fait de ses pouvoirs de député pour empêcher la fermeture, sauf à ne cesser de dire que la CGT était responsable

Bref, quand nous regardons avec recul ce que nous subissons, nous affirmons que nous n’avons pas été aidé comme cela aurait du être, si les politiques à commencer par le président de la république avaient fait leur travail avec courage contre la finance, nous aurions encore toutes et tous chez Goodyear un emploi et donc un statut social.

Depuis janvier pas un seul acteur n’a même pas pris une seconde pour nous appeler, nous réunir, essayer de connaitre notre situation, à croire que vous pensez que nous sommes tous MORTS, mais oui si vous ne le saviez pas, des salariés sont depuis décédés, décédés de la souffrance, de ce qu’ils ont subi pendant des années sur le site, le harcèlement non-stop, la situation d’une fermeture longue et douloureuse, les familles ont beaucoup souffert et souffrent de la situation de la perte d’un emploi, combien d’ex Goodyear vont voir leur famille exploser, combien vont mettre fin à leurs jours, combien vont sombrer dans l’alcoolisme

Ceux qui ont laissé faire ou même pire aidé Goodyear à fermer notre usine sont CO-RESPONSABLES de cette situation DRAMATIQUE !!!!

NON, les Goodyear ne sont pas MORTS, nous n’avons pas dit notre dernier mot, nous apprenons aujourd’hui que madame la préfète indique qu’elle s’occupe du dossier Goodyear, bonne nouvelle, mais nous ne sommes même pas informé de cela sauf via les médias, qu’en est-il de la revitalisation du bassin de l’emploi, des fonds financiers énormes dédiés pour la Picardie au redressement productif

Les Goodyear ont donc décidé de se bouger comme ils le font depuis des années, nous avons peut être perdu notre emploi sur Amiens nord mais sûrement pas notre conviction à lutter pour un avenir meilleur, nous sommes toujours aussi convaincus que nous sommes les seuls à obtenir des avancées pour nous, certains ont dit et écrit qu’il fallait passer à l’ère après Goodyear sur la zone industrielle, c’est nous enterrer trop vite, nous allons démontrer que les Goodyear ont encore soif de justice sociale.

Nous voulons des rendez-vous en urgence avec toutes les instances externes, la situation des Goodyear est exactement celle que nous craignions, un retour à l’emploi inférieur à 5%, des solutions précaires pour quelques salariés et pour le plus grand nombre des formations qui déboucheront au final sur du chômage longue durée !!!!

Pour le moment énormément de Goodyear sont encore et pour quelques mois en congés de reclassement, mais ensuite leur avenir c’est le chômage c’est-à-dire une baisse énorme de rémunération et donc de pouvoir d’achat, la précarité, le RSA et pour certains des drames !!!!

Nous n’accepterons pas cette situation, nous n’attendrons pas non plus la fin des droits obtenus dans l’accord de fin de conflit avant d’agir pour exiger et obtenir de nouvelles garanties.

Goodyear et les acteurs externes au dossier vont devoir et très rapidement répondre aux nombreuses demandes des salariés, Goodyear à largement les moyens de satisfaire aux exigences légitimes des salariés et les acteurs externes doivent faire pression pour que nous obtenions des garanties nouvelles qui garantissent aux Goodyear Amiens nord des droits nouveaux qui viendront en relais dès la fin de l’application de l’accord de fin de conflit !!!!

De même, il va falloir et vite des réponses aux questions des salariés qui attendent de savoir quel va être l’avenir de l’activité agricole sur le site Amiens nord, qu’en est-il du projet mis dans les tiroirs au ministère du redressement productif, sur le site les équipements agricoles sont en état de marche prêt à démarrer, il va donc falloir qu’un éclaircissement nous soit apporté à ce sujet, des salariés attendent un éventuel retour sur le site via un repreneur, il est donc normal qu’ils sachent si cette activité à un avenir ou pas !!!!

Trop d’acteurs externes, nous ont menti, trahi, vendu, nous allons donc démontrer que même hors du site Amiens nord nous pouvons nous unir, nous réunir, pour exiger un avenir pour nous et nos familles, ceux qui ont laissé faire, ceux qui ont aidé à la fermeture, ceux qui n’ont fait que critiquer la CGT et les salariés, tous ceux-là, ont une responsabilité dans cette fermeture, dans nos licenciements, ils ont donc maintenant le devoir d’agir pour que notre avenir ne se résume pas à une exclusion sociale, nous avons toujours su nous mobiliser, nous saurons tant qu’il le faudra nous mobiliser pour notre avenir et celui de nos familles

Plus que jamais, l’avenir appartient à ceux qui luttent…..

LA CGT GOODYEAR

Aout 2014

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article