Que s'est-il passé dans la CGT il y a 20 ans? ANNEXE N°8

Publié le par FSC

 

ceci est une annexe du document : " Que s'est-il passé dans la CGT il y a 20 ans? ET MAINTENANT?"

 

Annexe N°8

page 71 du CCN d'Avril 1995

 

A L'ATTENTION DE M. EMILIO GABAGLIO, SECRTAIRE GNRAL

DE LA CONFẾDẾRATION EUROPẾENNE DES SYNDICATS

 

Notre Commission exécutive du 2 février 1995 a pris la décision de renouveler notre demande d'adhésion à la Confédération européenne des syndicats.

En cette année où nous célébrons, en France, le centenaire du syndicalisme confédéré, cette demande prend un caractère quasi symbolique.

Depuis 1973, nous avons réaffirmé à maintes occasions, dans nos congrès, notre volonté de coopération active avec l'ensemble du mouvement syndical européen pour œuvrer à la construction d'une Europe pacifique,, démocratique, plus que jamais solidaire et qui réponde aux intérêts des salariés.

Les événements de l'histoire, l'évolution du monde ont montré la nécessité pour le syndicalisme de dépasser les clivages et les blocages idéologiques afin de donner à ses interventions toujours plus d'efficacité.

Chacun a été à même d'en tirer les enseignements. C'est ce que nous avons fait. Nous croyons profondément au renouveau du mouvement syndical.. Nous croyons profondément au rôle spécifique du des syndicats européens dans sa mise en œuvre.

Intervention des travailleurs et coordinations des actions revendicatives, sont des éléments décisifs pour l'émergence d'une véritable Europe sociale.

Mettre en place un véritable contre-pouvoir syndical en Europe, comme le propose le document préparatoire au VIIIe congrès de la CES, est un objectif décésif que, non seulement, nous partageons, mais pour lequel nous sommes prêts à nous engager avec toutes nos forces, comme nous l'avons déjà fait lors de la journée d'action de la CES , le 2 avril 1993.

Nous renouvelons donc solennellement notre demande d'adhésion à la CES avec la conviction qu'elle pourra bénéficier d'un soutien généralisé de la part des organisations affiliées.

Cela signifie bien entendu pour nous, l'acceptation des formes de fonctionnement de la CES conformément à ses statuts et le respect des décisions prises démocratiquement, tant en termes d'objectifs, qu'en termes de mise en œuvre.

Nous ne rappellerons que quelques caractéristiques concernant notre organisation :

 

    • la CGT demeure la première centrale syndicale de France;

    • re adhérent à la CGT n'impose aucune contrainte d'ordre philosophique, religieux ou politique;

    • nos règles de vie intérieure s'articulent sur le respect du fédéralisme à partir des branches professionnelles et des structures interprofessionnelles au plan départemental;

    • au niveau européen, nous sommes membres du Comité économique et social, du Comité permanent de l'emploi. Nous participons à de nombreux comités paritaires européens interprofessionnels et de branches.

 

La défense de la paix, de la démocratie, des droits de l'Homme partout dans le monde, fait partie et restera partie intégrante de nos objectifs. Dans cet esprit, nous essayons de développer une conception très large des relations internationales. Notre histoire, certes n'est pas linéaire, mais elle a toujours été marquée par ces valeurs profondes.

En souhaitons la prise en considération de notre demande.

_______________

Louis Viannet

secrétaire général de la CGT

Montreuil, le 15 mars 1995

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article