Soutien à la CGT Seita

Publié le par FSC

Soutien à la CGT Seita

Le FSC soutient le communiqué de la CGT-SEITA contre les actionnaires d’Imperial Tobacco qui délocalise et ferme des usines en France au nom de l’ancienne entreprise nationale.

Rien à voir ici avec la « lutte anti-tabac » : le même nombre de cigarettes sera désormais IMPORTE, nombre d’ouvriers seront au chômage, les recherches menées par l’ex-régie nationale des tabacs pour diminuer la nocivité des cigarettes sont délaissées au bénéfice des dividendes….

Communiqué Cgt : rentrée sociale à la Seita tendue !

Regain de tensions à l’usine de la Seita de Carquefou suite au projet de restructuration annoncé le 15 avril 2014 impactant plusieurs centaines de salariés.

Dans le cadre du simulacre de négociation encadré par la loi de l’ANI, la direction du Groupe Imperial n’entreprend pas la mise en place de mesures alternatives pour le maintien de l’emploi et de la production en France. Elle ne met pas les moyens financiers à la hauteur de ses résultats.

Depuis 2008, 2,6 milliards d’euros de dividendes ont été versés par la Seita aux actionnaires. Pour la seule année 2013, les dividendes représentent 576 millions, soit 40 000 € par mois et par salariés de la Seita.

Alors qu’il est demandé des efforts aux contribuables, les multinationales comme Impérial Tobacco continuent, sous couvert de la crise qu’elles organisent elles-mêmes, de licencier en toute impunité.

Le gouvernement, plus soucieux de satisfaire le Medef n’a pas daigné rencontrer les salariés et ses représentants depuis l’annonce du projet.

Seul, Monsieur Thevenoud, nous avait reçus dans le cadre de son travail contre l’optimisation fiscale des fabricants de tabac. Il semble en avoir tiré profit à des fins personnelles !

Monsieur Rebsamen, ministre du travail, de l’emploi et du dialogue social avait quant à lui préféré spécifié que l’industrie du tabac n’avait pas d’avenir en France trouvant de fait normal la délocalisation de la production en Pologne et l’importation des produits à forte connotation française comme la Gauloise.

Nous voyons à ce jour l’absence de crédibilité du gouvernement sur les questions de l’emploi et de l’industrie.

Nous alertons les pouvoirs publics de leur responsabilité des conséquences à venir au niveau du climat social et des répercussions sur la distribution du tabac en France qui pourrait être impactée par des actions d’ampleurs.

Montreuil, le 9 septembre 2014

Publié dans Luttes - actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article