Soutien inconditionnel aux ouvrières et ouvriers d’Amisol

Publié le par FSC

Pour RAPPEL :

Amisol était une usine de filage et de tissage d’amiante à Clermont Ferrand.

Majorité du personnel féminin.

Conditions de travail très dangereuses.

L’amiante est entreposée en vrac, broyée sans aspiration, l’atmosphère est très empoussiérée, le personnel travaille sans masque…

A l’époque la direction fait la sourde oreille, et fait preuve d’un mutisme outrancier vis à vis des conditions de travail, le profit étant leur seul but…

L’usine sera fermée en 1974.

Occupation… puis ensuite combat sur la santé et conditions de travail.

Depuis cette date, les morts se succèdent et 18 ans après , enfin aura lieu l’audience à la cour d’appel de Paris, d’un renvoi possible de Chopin Claude, ex PDG d’Amisol devant le tribunal Correctionnel.

 

C’est pourquoi le FRONT SYNDICAL DE CLASSE, apporte son soutien inconditionnel à toutes ces ouvrières et ouvriers, pour que justice soit enfin rendue.

Et que ces patrons assassins, car se sont bien des patrons assassins, soient enfin punis,

 

La vie ne sera pas rendue à nos Camarades, quoiqu’il arrive mais par la lutte, les travailleurs peuvent imposés aux pouvoirs public, qu'ils légifèrent sérieusement afin que ces «  patrons » ne s'en tirent pas à bon compte…. Combien faudra-t-il de décès, de malade, pour qu’enfin les patrons arrêtent de tuer, au nom de la rentabilité et du profit.

 

Pour arrêter ce génocide patronal qui a fait depuis des décennies des milliers de mort dans le monde ouvrier, il faut que la justice condamne ces patrons à la hauteur de leurs crimes.

 

Actuellement l’amiante fait 10 morts par jour,

Entre 1995 et 2025, 100.000 personnes seront mortes en France du fait de l’amiante.

TOUS LES RESPONSABLES DOIVENT ETRE JUGÉ

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article