La preuve que la lutte et la fidélité aux intérêts des travailleurs paye!

Publié le par FSC

Source la voix du Nord :

Un exemple parmi d'autres : à l'occasion des récentes élections dans la fonction publique et ici concernant la fonction publique territorialea

____________________________

C’est inédit : la CGT remporte les élections professionnelles au centre hospitalier d’Armentières. Un score sans appel (70 % contre 30 % pour FO) qui pose la question de l’avenir du dialogue avec la direction.

La direction de l’hôpital va désormais devoir composer avec la CGT, syndicat majoritaire. Un mouvement de grève est annoncé pour janvier . photo CHRISTOPHE LEFEBVRE

« C’est exceptionnel ! » Voilà la réaction de David Huyghe secrétaire général CGT au centre hospitalier d’Armentières (CHA). « En 2006, nous avions six voix d’écart avec FO, cette fois il y avait plus de deux cent cinquante voix », se félicite-t-il avant de rappeler que sa centrale n’est présente au CHA que depuis 2007.

Selon lui, ce score n’est pas tout à fait une surprise. « On le sentait quand même dans les services » précise celui qui avait placé sa campagne sur le thème de la « proximité », et qui explique aussi la victoire par les événements de l’année écoulée. Alors que les deux syndicats avaient voté contre une décision de la direction en décembre 2013 concernant l’absentéisme, FO s’était finalement rapproché de l’exécutif en signant un accord, dénoncé par la CGT. « Les gens se sont sentis trahis », analyse David Huyghe. La CGT a d’ailleurs lancé un recours qui a abouti en septembre à l’abandon de cette note de service.

Du côté de FO, c’est la déception, « C’est la première fois que nous sommes minoritaires ». D’autant « qu’on avait des responsabilités sur certains dossiers en cours. » Notamment celui « du présentéisme-absentéisme qui visait à améliorer les conditions de travail des agents, et auquel 44 % des agents avaient adhéré », déplore Olivier Planque. Le syndicaliste ne cache pas ses craintes. « Les agents vont avoir des surprises dans les mois à venir. En réaction au refus de la CGT, la direction va mettre en place des mesures qui vont les desservir. » Le secrétaire général FO, après coup, se dit que les agents ont mal interprété la position de son syndicat en début d’année. Pour autant, il ne regrette rien : « Nous avons agi dans l’intérêt des agents. »

Du côté de la direction, ces élections, bien suivies d’ailleurs avec 65 % de votants, redessinent le paysage social. « C’est à la CGT de définir sa position sur tous les dossiers en cours. » Pierre Pamart attend aussi que les élus soient présents dans les différentes instances. Il attend des propositions. Et d’ajouter : « Chacun devra assumer ses positions parce que maintenant nous allons appliquer les textes. Nous allons revoir la cible horaire annuelle (le temps de travail). » La CGT, « ouverte au dialogue », annonce une journée de grève en janvier et promet de nombreuses propositions à la direction.

 

FO est majoritaire chez les secrétaires médicales et les cadres techniques. La CGT l’emporte chez les aides-soignants et les infirmiers. L’équilibre se fait chez les administratifs.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article