Toulouse : offensive UMP contre les syndicats et .... résistance

Publié le par FSC

Source AFP

Toulouse : la CGT se mobilise pour conserver son siège historique

       

 

Vue aérienne de Toulouse

Près de 350 militants se sont réunis mardi soir au siège historique de l'Union départementale de la CGT à Toulouse, pour protester contre la décision de la mairie de ne plus « loger gracieusement les syndicats » à la Bourse du Travail, a constaté l'AFP.

« C'est une provocation de la mairie mais la CGT ne quittera pas ce lieu historique ! », s'est insurgé Jean-François Tortajada, membre du bureau départemental du syndicat, devant les militants réunis à la Bourse du Travail, siège de la Confédération générale du Travail (CGT) depuis 1895.

« Dans une lettre datée du 16 février, la mairie nous a demandé de quitter les lieux au 30 juin ou de payer un loyer au prix du marché », a également indiqué à l'AFP Cédric Caubère, secrétaire général de l'union départementale des syndicats CGT de Haute-Garonne.

Pour lui, la mairie souhaite avant tout « chasser les salariés du centre ». « Nous vivons grâce aux cotisations des salariés. Comment pourrions-nous payer un loyer de 1.500 m2 en plein cœur de la ville ? », s'est-il interrogé.

Cette décision de la mairie ne concerne pas uniquement la CGT car la mairie a informé « l'ensemble des organisations syndicales que la ville de Toulouse ne pouvait continuer à loger gracieusement les syndicats », a indiqué à l'APP Sacha Briand, adjoint aux finances du maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc (UMP).

Depuis 2010, « la Région et le Département ne financent plus rien et la mairie assume seule cette charge », a fait valoir M. Briand. Une dépense estimée selon lui à « 500.000 euros par an », auquel s'ajoute un manque à gagner de 500.000 euros supplémentaire sur les bâtiments dont la mairie est propriétaire et qu'elle pourrait valoriser en les louant.

« On paye un loyer symbolique », reconnaît Cédric Caubère. Il déplore toutefois le manque de « discussion préalable » avec la mairie et dénonce des « pratiques peu républicaines ».

La CGT est installée depuis sa création en 1895 dans les locaux de la Bourse du Travail dont la façade est classée aux monuments historiques. L'usage des lieux avait été attribué en 1892 aux salariés de la ville par la mairie de l'époque.

 

Publié dans Luttes - actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article