Nouvel appel du collectif CGT pour le renforcement de la campagne Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) en solidarité avec le peuple palestinien

Publié le par FSC

Le collectif CGT s'adresse aux militants déjà engagés et à toutes les organisations de la CGT :

 

cher(e)s camarades signataires de la déclaration BDS-CGT,
 
la collecte de signatures a progressé fin 2014, en lien probablement avec les massacres de Gaza, et l'impasse des négociations pour la recherche de la justice et de la paix en Palestine.
Nous avons actuellement 155 signataires, dont surtout 16 syndicats CGT (dont 2 UD -UD13 et UD63- et une Fédération -la FNAF-) (voir fichier attaché).
Nous venons d'écrire aux UD et Fédés (cf. ci-dessous) pour renforcer notre collectif en vue de faire avancer le débat dans la CGT confédérale.
Merci à chacun(e) de soutenir cette action à son niveau sur le terrain et dans les syndicats CGT.
 
Fraternellement,
les animateurs du collectif.

 

_____________________
 

Aux 96 UD-CGT
Aux CGT Guadeloupe, Martinique, Réunion
Aux 29 Fédérations CGT
 
6 avril 2015                  
               

Cher(e)s camarades,

 

 

vous n’êtes pas sans ignorer que la Palestine est l’un des derniers pays colonisés, avec des spoliations, des  injustices et des discriminations de grande ampleur à l’encontre des Palestiniens depuis plus de 66 ans au mépris de la justice et du droit international (ONU, Cour Internationale de Justice, TPI, …). Ceci entretient un foyer de guerre au Moyen-Orient et de tensions dans le monde, dont la France, que les massacres de Gaza l’été dernier ainsi que la poursuite actuelle de la colonisation et des discriminations en Cisjordanie et à Jérusalem-Est ont encore attisé.

 

Une des formes non violentes de solidarité qui se développe est le mouvement « Boycott, Désinvestissements, Sanctions » (BDS) à l’appel de 172 organisations de la société civile palestinienne (depuis 2005) que plusieurs organisations syndicales soutiennent en France, en Europe et dans le monde, dont les militants pacifistes et anticolonialistes israéliens ainsi que les militants juifs antisionistes, par exemple ceux de l’UJFP (Union Juive Française pour la Paix) dans notre pays. Cet appel a aussi été clairement soutenu durant l’été 2014 par un collectif d’organisations de Gaza, dont le PGFTU, syndicat palestinien qui était l’invité d’honneur au congrès CGT 2013 à Toulouse.

 

Notre Confédération, la CGT, a appelé à l’obligation de transparence sur l’origine des produits, et au respect de la légalité internationale. La CGT a récemment initié un appel commun (1er mars 2013, voir « Activités Internationales CGT » de mars 2013, page 3) avec trois autres syndicats européens (CGIL, TUC, ITUC) qui réclame :

 

- l’interdiction d’entrée des pro­duits des colonies dans chacun des pays européens.

 

- la non admis­si­bilité des entre­prises pro­duisant dans les colonies à tous les pro­to­coles et pro­grammes de coopé­ration européens.

 

- l’application des prin­cipes direc­teurs de l’OCDE et de l’ONU (Pacte mondial) en matière de res­pon­sa­bilité sociale des entre­prises, de gou­ver­nance et de droits de l’Homme aux sociétés européennes.

 

- la sus­pension de l’accord d’association UE-​​Israël tant que les condi­tions d’application ne sont pas réunies.

 

Ceci permettra sans aucun doute une contribution significative au mouvement de solidarité, qui ne peut que renforcer la solidarité internationale dont notre syndicat est partie prenante.  On peut toutefois regretter que cet appel général à l’interdiction des produits des colonies ne se soit pas accompagné à ce jour d’un appel aux militants CGT à boycotter ces produits, ni d’un soutien explicite au mouvement citoyen BDS en France et dans le monde (absence de soutien confirmé par la note confédérale envoyée début août 2014 aux organisations CGT, pendant les massacres de Gaza).    

 

En effet des syndicats CGT, des responsables CGT, des militants CGT sont partie prenante du mouvement BDS, et certains ont même été inculpés de façon scandaleuse pour leur participation à ces actions (par exemple, deux militant(e)s CGT parmi les 3 inculpé(e)s de Perpignan, qui ont été récemment relaxés en appel à Montpellier).

 

Sur cette base, 155 signataires (dont 16 organisations *) CGT ont signé une déclaration (voir en P.J.), pour que tout soit mis en œuvre pour l’ouverture d’un débat dans la CGT, par exemple via notre journal la NVO. Ce débat permettrait :

 

  • Une meilleure connaissance du mouvement Boycott, Désinvestissement, Sanctions (BDS) à l'égard de l'Etat d'Israël,

  • Un engagement militant renforcé dans les différentes initiatives pour la défense des intérêts du peuple palestinien, et pour des sanctions contre Israël,

  • De préciser la position de la CGT envers le mouvement BDS, ainsi que par rapport à la direction sioniste du syndicat israélien Histadrut,

  • Et nos relations avec le syndicalisme palestinien et israélien.

 

Nous nous sommes adressés pour ce faire à la Direction et au Bureau Confédéral, fin 2013 et début 2014, sans succès. Nous relançons donc notre campagne d’information et de recueil de signatures dans la CGT.

 


Comptant sur votre compréhension et votre aide, notamment par la signature de la déclaration attachée par votre UD ou votre Fédé, et par vos syndicats et vos militants, nous restons à votre disposition pour toute information,

 

Fraternellement,

 

les animateurs du Collectif BDS-CGT, pour les 155 signataires actuels,

 

Yves Chilliard (CGT-INRA, 63), Régine Fiorani (CGT-FAPT13), Christian Geneix (UD-CGT66), Charles Hoareau (UD-CGT13), Alain Jacques (CGT-Thales, 92), Sabine Nadal (FERC-CGT, 66), Julien Pauliac (UD-CGT63). 

 

* Liste des 16 organisations CGT signataires :

 

Syndicat des Cheminots de Versailles, CGT.

 

Syndicat CGT-INRA.

 

Syndicat CGT Educ'Action Nord (59).

 

Syndicat CGT des retraités des organismes sociaux d'Ille-et -Vilaine (SROS 35).

 

Syndicat UFICT des territoriaux de Bobigny.

 

Syndicat départemental CGT 13 des entreprises de propreté.

 

Union Locale CGT Marseille centre.

 

Union Départementale du Puy-de-Dôme (UD-CGT 63).

 

Syndicat CGT Energie Paris.

 

Union Départementale des Bouches-du-Rhône (UD-CGT 13).

 

Union Locale CGT Tourcoing.

 

Fédération Nationale Agroalimentaire et Forestière (FNAF-CGT).

 

Union Locale CGT Martigues.

 

Section CGT Sony DADC France.

 

Union Locale CGT Quartiers nord-Marseille.

 

Union Locale CGT Quartiers sud-Marseille.

 

 

 

P.J. 

 

Déclaration de 155 militants et organisations CGT  ci-jointe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article