Tandis que le patronat détruit l'emploi et gave les actionnaires, que le gouvernement tente de mettre hors jeu les travailleurs, les Goodyear se battent pour relancer la production du pneu agraire

Publié le par FSC

http://blog.cgt-goodyear-nord.com/

Que font donc l'état et le pouvoir socialiste qui multiplient les cadeaux au patron comme pour Maury Global (17 millions d'euros) qui aboutissent à la liquidation de l'entreprise ?

Et qui réunit une table ronde où le gouvernement travaillerait à une ré industrialisation de l'usine Amiens nord sans y inviter les salariés de Goodyear !!!!!

Mépris de classe !

______________________________

Source : le site des camarades de Goodyear :

 

 

Les salariés de GOODYEAR vont présenter leur projet de relance de l’activité pneus agraire sur le site d’AMIENS NORD à la commission de revitalisation et au Ministre de l’économie

Près de 400 salariés de l’usine d’Amiens nord sont déjà inscrits dans la démarche SCOP en vue de relancer une activité de production de pneus dans l’usine d’Amiens nord. Ils se réuniront le 23 avril prochain à la salle des fêtes – 80800 Le Hamel (village proche de Corbie) pour valider une première présentation de leur projet pneumatique agraire avant d’aller le 30 avril 2015 en délégation jusqu’à la préfecture de région afin de le déposer officiellement à la commission de revitalisation (une délégation pour Bercy sera organisée la semaine suivante).

Depuis sa première version élaborée en 2012 le plan de réindustrialisation de l’usine d’Amiens nord portée par les salariés et la CGT a sensiblement évolué.

D’une part, GOODYEAR continuant à affirmer qu’il s’est entièrement retiré de toute fabrication ou vente de pneus agricoles sur le marché européen, la SCOP doit désormais en tenir compte. Autrement dit, il y a 20% des parts de marché du pneumatique agraire en Europe qui ne sont plus occupé par GOODYEAR et que la SCOP à bien l’intention de réinvestir avant que les autres grands constructeurs ne le fassent.

D’autre part, et surtout, les salariés de la SCOP ont désormais deux atouts considérables. Le premier est la mise en place d’une véritable structure de recherche et développement. En effet, Bruno Chaudret, membre de l’Académie des Sciences, Directeur de recherche au CNRS, directeur du Laboratoire de Physique et Chimie des Nano-Objets (Toulouse), a accepté d'aider à la constitution d’une équipe de chercheurs, d’ingénieurs et de techniciens de très haut niveau capable de développer de nouveaux pneus. Le second est le nouveau business plan élaboré par l’un des conseils en création d’entreprise les plus reconnu aux Etats-Unis : David BenDaniel, professeur d’entreprenariat et de management au sein de l’Université Cornell.

Les salariés ont pris leurs responsabilités, ils se rassemblent et s’organisent tant pour retrouver un travail que pour éviter la disparition d’un pan entier de l’industrie picarde.

L’Etat et GOODYEAR vont ils contribuer à sauver l’emploi en soutenant le projet ou vont-ils tout faire pour nous empêcher de réussir et nous licencier une deuxième fois ?

Des délégations se succèdent dans le bureau de macron, droite et droite main dans la main, des allers retours via la cabinet du ministre, pour au final annoncer....RIEN.....

OU, alors plutôt tout et rien, le gouvernement travaillerait à une ré industrialisation de l'usine Amiens nord, pour fabriquer des choses mais alors quoi, pas de réponse......

La CGT finalise son projet SCOP, nous avons rencontré des scientifiques qui ont validé avec nous la mise en place d'un centre de R&D

Le gouvernement vient de valider la demande de goodyear de nous mettre hors jeu, maintenant il fait des communications qui ne veulent rien dire, mais qui cachent en vérité un nouveau gros coup de pouce à Goodyear, valider au plus vite le démantèlement du FARLM à Amiens nord, faire semblant d'avoir trouver des industriels providentiels, nous ne sommes même plus surpris du comportements de ces politiques qui depuis 2013 sont aux cotés de GOODYEAR.

Après HOLLANDE ? MONTEBOURG, voici les annonces de MACRON, ils existeraient des grands projets d'avenir pour Amiens nord....

Une usine de panneaux solaires (SAMSOMNITE) Une champignonnière (SMOLDERS) Un repreneur comme à Siège de France

Ils nous prennent vraiment pour des demeurés et il faudrait être fou pour faire confiance à l'équipe qui s'est réunie aujourd'hui, MACRON, GEST......

Ce député de la Somme devenu depuis président d'Amiens métropole, qui n'a pas proposé un seul emploi aux ex goodyear et qui fait tout pour bien démontrer que son copain de la CFTC chez DUNLOP a sauvé l'usine DUNLOP et que la vilaine CGT chez Goodyear a fait le contraire....

N'oubliez jamais que sans ce gouvernement aidé de quelques ennemis d'apparence, nous serions encore en lutte sur notre site, ils ont tout validé, tout accepté et ils voudraient laisser croire que les politiques vont venir en sauveurs....

L'usine d'Amiens nord a toujours et doit continuer à fabriquer des pneus, laisser croire que des projets existent serait un énorme mensonge de plus, mais il est vrai que le mensonge et la politique surtout celle actuelle toute bord confondus vont de pair.

Nous avons un projet de SCOP, nous le faisons avancer si le gouvernement veut donner un avenir industriel et social à notre site, qu'il nous reçoive au lieu d'aider Goodyear à un démantèlement rapide....

Car, comme MONTEBOURG, MACRON va faire la même annonce, il va falloir laisser la direction démanteler et vite pour que les investisseurs puissent venir, on connait bien la musique, celle de ministres dit de gauche qui font une politique au service des seuls patrons, qui valide les demandes de licenciements des élus du personnel, c'est cela la politique de gauche façon hollande.....

Cette histoire sent l'arnaque totale, depuis quand le député UMP de la Somme s'intéresse t'il au sort des ex Goodyear?

Décidément nous avons à faire à des prédateurs du monde du travail, des annonces, du vent et de la misère sociale à la fin...

LES ELUS CGT GOODYEAR

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article