Ce 23 septembre journée de défense de libertés syndicales

Publié le par FSC

Politique d'agression contre tous les conquis des travailleurs et remise en cause des libertés syndicales voilà le vrai visage du patronat et du pouvoir derrière l'hypocrite souhait de "syndicats forts" ... bien sûr pour peu qu'ils soient couchés!

CGT - 23 septembre 2015 : journée nationale pour le RESPECT des libertés SYNDICALES

 

 

CGT - 23 septembre 2015 : journée nationale pour le RESPECT des libertés SYNDICALES

Le 23 septembre 2015 la CGT organise une journée nationale

pour le respect des libertés syndicales.

Téléchargez le document en cliquant ci-dessous:

 

« Casser du militant », briser des élans sociaux, créer des peurs, menacer les Bourses du travail… la répression syndicale reste un des moyens patronal pour freiner le développement du syndicalisme. Ainsi, certains militantes et militants de la CGT, de par leur engagement, sont traités comme des délinquants. Ils sont trainés devant les tribunaux, dans des procédures de plusieurs années. Leur carrière est souvent brisée, leur vie bouleversée, leur famille affectée…

Les affaires judiciaires de Roanne, des « 5 d’EDF-GDF », l’inspectrice du travail à Annecy poursuivie par Tefal, de la Bourse du travail du Blanc-Mesnil, de Chartres, du Havre, de Villefranche-sur-Saône, de la Caisse d’Epargne de l’Ile de France… sont autant de preuves d’une volonté patronale et d’une partie du pouvoir judiciaire, de criminaliser l’action syndicale dans un contexte d’action collective (Grève, manifestation…).

Les sanctions en droit pénal, qui pèsent contre les militants syndicaux, traités comme des « voyous » par le patronat et certains procureurs, sont inadmissibles et n’ont rien à voir avec la réalité du fait syndical !

Pour la CGT, porter atteinte à un militant syndical, c’est porter atteinte à toute la CGT ! La lutte contre la criminalisation de l’action syndicale, s’inscrit dans la démarche générale de la CGT de lutte contre toutes les formes de discrimination.

Le programme de la journée du 23 septembre 2015

A Paris voici le programme du rassemblement qui aura lieu place de la République :

A partir de 11h30 : accueil des manifestant-es

11h45 – 13h45 : prises de paroles et témoignages de militants syndicaux : Comment lutter et gagner contre la répression syndicale !

A 12h30 : une délégation militante se rendra avec les 5 camarades d’EDF au Tribunal correctionnel de Paris. Tout au long du rassemblement nous aurons une communication en directe avec le TGI pour l’évolution du procès des camarades d’EDF.

14h – 15h : Débat autour d’une table ronde : « Les Libertés syndicales, un enjeu de Démocratie » avec des parlementaires, des militants associatifs, des dirigeants CGT…

15h – 16h : Animation musicale avec le groupe : Collektif GLU

En marge du rassemblement, une fresque géante sera réalisée sur le thème des libertés syndicales vues par des dessinateurs et graphistes professionnels.
Restauration possible sur place : sandwichs, boissons…

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article