Statut de la fonction publique : Les constantes de l'histoire et les réalités d'aujourdhui

Publié le par FSC

Statut de la fonction publique : Les constantes de l'histoire et les réalités d'aujourdhui

Source : le blog de René Bidouze * :

 

Les constantes de l'histoire et les réalités d'aujourdhui

 

L’entre-deux-guerres a connu de violentes campagnes anti-fonctionnaires alors que les gouvernements de la IIIe République tentaient vainement d’imposer un « statut-carcan ». La contestation du statut général des fonctionnaires est une constante de l’histoire de la seconde moitié du XXe siècle. Elle s’est manifestée dès sa publication en 1946 et n’a jamais cessé, avec des poussées de fièvre et d’hystérie.

La principale critique adressée à ce statut par les héritiers des autocrates des périodes précédentes était celle de sa « rigidité ». Celle du « gigantisme » est survenue principalement après les réformes de 1981-1986, et la dénonciation de « l’emploi à vie » par des personnages bien payés et inamovibles n’est apparue qu’avec le chômage de masse qui frappe les classes populaires. Ces critiques émanent au fil du temps d’un troupeau de « dinosaures » (de tous âges) du monde de la politique, des médias et de la finance qui n’hésitent pas à brandir à chaque époque le concept éculé de la « modernité ».

Le principal atout de ces réactionnaires réside dans l’ignorance entretenue des principes fondamentaux de la fonction publique, des textes législatifs et réglementaires tendant à l’adaptation du système aux évolutions de l’administration et de la société, des avancées et des reculs liés aux fluctuations de l’histoire politique, économique, et sociale qu’il importe d’analyser.

Au long des trente dernières années le statut des fonctionnaires a subi de nombreuses atteintes et remises en cause, son champ d’application a été réduit notamment par le recours accru aux non titulaires, et il a été mis en voie d’extinction dans l’ancienne administration des PTT. La droite espère revenir au pouvoir et lui porter l’estocade dont elle a toujours rêvé.

Telles sont les réalités qu’une véritable mobilisation des médias s’emploie à occulter.

__________________________________

Eléments biographiques

  Né le 2 décembre 1922 à Jurançon (Pyrénées-Atlantiques)

-Fonctionnaire

 Receveur divisionnaire des Impôts honoraire

-Dirigeant national du mouvement syndical des fonctionnaires (1958-1978)

  Secrétaire du Syndicat national des Contributions indirectes 1958-1963

  Secrétaire général de la Fédération des finances CGT 1963-1970

  Secrétaire général de l’Union générale des fédérations de fonctionnaires (UGFF) et

  Membre du conseil supérieur de la fonction publique 1970-1978

  Membre de la commission exécutive de la CGT 1969-1975.

  Membre du conseil d’administration de l’Institut CGT d’histoire sociale.

-Directeur du cabinet du ministre de la fonction publique et des réformes administratives  (juin 1981-novembre 1983).

-Conseiller d’Etat en service extraordinaire (novembre 1983-novembre 1987).

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article