COP21, Evo MOrales : Si nous continuons sur la voie tracée par le capitalisme nous sommes condamnés à disparaître

Publié le par FSC

COP21, Evo MOrales : Si nous continuons sur la voie tracée par le capitalisme nous sommes condamnés à disparaître

L'évocation du capitalisme; un discours bien absent des déclarations de "nos" chefs d'état et de bien des discours écologistes bien-pensants plus préoccupés  d'un recyclage capitaliste en vert.

Et au fait quand Hollande as-t-il eu le temps de rencontrer Evo Moralès?

Trop occupé sans doute à faire des courbettes au suzerain Obama non ?

Décidément oui il nous faut préserver plus que jamais la "Pachamama" du capitalisme!

________________

Pour mémoire :

Les conclusions de la Conférence mondiale des peuples sur le changement climatique, qui s'est tenue en octobre en Bolivie a attribué au capitalisme la responsabilité du réchauffement de la planète.

Il a entre autre plaidé en faveur de la création d'un "tribunal sur le changement climatique pour que les pays qui ne respectent pas (les objectifs mondiaux) soient jugés" sous la juridiction de la Cour internationale de justice, principal organe judiciaire de l'ONU. 

Certains pays industrialisés ont déjà repoussé cette proposition, mise sur la table dès 2010 lors de la première édition de la Conférence des peuples sur le changement climatique. Le tribunal servirait "aux futures générations", a souligné M. Morales. "

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article