Chez Ratier à Figeac contre l'exclusion!

Publié le par FSC

Source : La dépêche du Midi

 

La CGT en soutien à Stéphane Bueno

Société - Ratier Figeac

Stephane Bueno entouré de Marie Piqué, Fred Sanchez Alain Hebert et Jérôme Delmas de la CGT
Stephane Bueno entouré de Marie Piqué, Fred Sanchez Alain Hebert et Jérôme Delmas de la CGT

À l'appel du syndicat CGT, près de 70 personnes solidaires de Stéphane Bueno, venues de Ratier mais aussi des usines alentours, se sont rassemblées devant l'entrée de l'usine Ratier-Figeac, hier après-midi, pour demander l'annulation de son licenciement. Stéphane Bueno est atteint de sclérose en plaques.

Après avoir interpellé la ministre du Travail Myriam el Khomri dans le cadre d'un recours, pour casser l'avis de l'inspectrice du travail et demander la réintégration de Stéphane Bueno, les représentants de la CGT Alain Hebert (animateur CGT Mecanic valley), Fred Sanchez (secrétaire général de la fédération des métaux) et Jérôme Delmas (délégué CGT Ratier Figeac) n'ont pas mâché leurs mots : «La direction n'a pas respecté les procédures, il n'y a pas eu de recherche ou d'aménagement de poste», estiment-ils.

Et d'enfoncer le clou : «Que représentent les 14 heures de travail hebdomadaires de Stéphane rapporté aux 430 000 heures de travail semaine de l'unité figeacoise ?»

Présente également Marie Piqué, vice-présidente de la région en charge de la solidarité, dénonce : «J'estime que c'est l'inclusion et non l'exclusion que l'on doit faire dans cette entreprise, il est indécent que le monde patronal ne subvienne pas à ce handicap. Il y a nécessité à travailler cette problématique et à trouver une solution.»

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article