Les feintes et la mise en scène du MEDEF

Publié le par FSC

Sans doute pour obtenir davantage que tout ce que le pouvoir socialiste a déjà concédé et en même temps pour accréditer l'idée comme à droite que Valls, Macron ont du amorcer des reculs le MEDEF, Gattaz feignent le mécontentement à propos de la nouvelle mouture du texte initial.

Sans doute s'agit-il aussi de valoriser le positionnement/trahison de la CFDT avec qui le MEDEF a des relations privilégiées et souvent cachées.

Par exemple Gattaz se plaint du retrait du plafonnement des indemnités prud'homales lors de licenciements abusifs remplacé par des barémes indicatifs il faut le rappeler.

Mais qu'en est-il réellement?

C'est au cours de l'émission de "C'est dans l'air" d'hier que la journaliste politique du Monde Vanessa Schneider mange en quelque sorte le morceau et l'air amusé remarque que le retrait ne change rien au fond.

Car les juges dans la réalité s'en tiennent aux indications des barémes officiellement retenus comme le prouvent par exemple l'application systématique des barémes lors des divorces.

L' envahissement de la propagande officielle et le défilé des propagandistes de la contre-réforme ne suffit pas pour se débarasser du mouvement.

Ils comptent aussi sur la mise en scène de faux positionnements;

Mais c'est sans compter sur la lucidité populaire et celle de la jeunesse!

 

Les feintes et la mise en scène du MEDEF
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article