UNEF : La mobilisation continue … cap sur le 31 mars !

Publié le par FSC

UNEF : La mobilisation continue … cap sur le 31 mars !
UNEF : La mobilisation continue … cap sur le 31 mars !

Jeudi 24 mars

Aujourd’hui a été une nouvelle journée de mobilisation réussie contre le projet de Loi Travail. Le nombre de manifestants se maintient par rapport à la semaine dernière et la mobilisation étudiante passe un cap dans plusieurs villes universitaires (1 200 étudiants en Assemblée Générale à Rennes et 10 000 manifestants, 8 000 manifestants à Nantes, 7 000 à Toulouse…)

Une fois de plus, la preuve est faite que la nouvelle version de la Loi Travail n’a pas convaincu les jeunes. Ce gouvernement persiste à imposer un projet de loi contesté par les lycéens, les étudiants, les salariés et l’opinion publique (71% des français restent opposés à la nouvelle version du projet de loi selon un sondage du Parisien).

L’UNEF appelle les jeunes à préparer la journée de mobilisation du 31 mars, aux côté des syndicats professionnels et des salariés. Cette journée de grève et de manifestation sera déterminante pour faire revenir le gouvernement à la raison, obtenir le retrait du projet de loi et de véritables concertations pour entendre les revendications des jeunes sur le marché du travail.

_________________

Et le communiqué de la CGT

Loi travail après le 24 mars

Cette nouvelle journée du 24 mars marque une nouvelle étape dans le processus de mobilisation.

La présentation du projet de loi au conseil des ministres de ce jour est une nouvelle provocation faite aux français qui y sont toujours aussi hostiles (71% des français sont opposés à ce texte- sondage Odoxa pour le parisien et France info).

Dans toute la France, des milliers de manifestants regroupant des étudiants, des salariés et des retraités se sont exprimés pour le retrait du projet de loi travail.

Dans de nombreuses villes de France, de nouveaux collectifs se créent notamment chez les jeunes (unef, unl, fidl….) rendant effective la structuration du mouvement.

Les nombreuses assemblées générales, qui se sont tenues à la suite de cette journée, démontrent une volonté collective de poursuite et d'amplification de la mobilisation, notamment par la multiplication des appels à la grève recensés pour la journée du 31 mars.

La CGT, à partir de ses propositions définissant un code du travail du 21ème siècle, poursuit son objectif de contraindre le gouvernement au retrait du projet de loi et à l'ouverture de négociations.

Ce bilan positif encourage et appelle aux mobilisations futures. Il s'agit, dès à présent de continuer à tout mettre en œuvre pour préparer, avec la jeunesse, les actifs et les retraités, dans l'unité la plus large, la journée de grève et de manifestation du 31 mars qui d'ores et déjà s'annonce de grande ampleur.

Montreuil le 24 mars 2016.

Publié dans LOI TRAVAIL

Commenter cet article