Contribution pour le 51ème congrès de la CGT

Publié le par FSC

RASSEMBLEMENT CONTRE LE SYNDICALISME RASSEMBLE


Le 51ème congrès de la CGT se tiendra du 18 au 22 avril à MARSEILLE et bien que le mode de désignation des délégués contribue à "lisser" les débats , nul doute que ceux-ci seront animés quand il sera question de faire le bilan du" syndicalisme rassemblé " en FRANCE et en EUROPE avec la CES .

Le document d'orientation , justement , esquive ce bilan de cette stratégie et au vu des résultats , on comprend pourquoi :

AUCUNE avancée sociale ne peut être mise au crédit du "syndicalisme rassemblé " en FRANCE avec essentiellement la CFDT et en EUROPE avec la CES depuis 1999 date d'adhésion de la CGT .

Pourtant la direction confédérale persiste dans cette voie et le document d'orientation consiste à graver dans le marbre le "syndicalisme rassemblé " sans procéder à un constat objectif et sans examiner la possibilité d'une autre stratégie, ce qui constitue une tentative de verrouillage du débat .

Pour la direction de la CGT , c'est clair , il n' y a pas d'alternative au"syndicalisme rassemblé" !!!Sur ce point, le document d'orientation pour faire avaler la pilule , est un recueil de tous les poncifs sur l'unité , l'internationalisme une compilation d'affirmations non- étayées , en sorte un catalogue de bonnes intentions pour masquer la réalité de ce que furent ces années de collaboration de classe et la substitution du rassemblement des travailleurs par le rassemblement des directions syndicales sur la base du plus petit dénominateur commun , avec pour résultat un syndicalisme au rabais , un syndicalisme spectateur de la mise en place d'une politique entièrement tournée vers la satisfaction des appétits de plus en plus grands du capital .

Mais si cette stratégie a pu pendant quelques années faire illusion chez les militants , et tromper les travailleurs , elle a aujourd'hui du plomb dans l'aile , avec l' approfondissement de la crise et l'absence de "grain à moudre" , l’incessante augmentation du chômage , la remise en cause de tous les acquis sociaux , de plus en plus nombreuses sont les voix qui s’élèvent à tous les niveaux de la CGT pour exiger l'abandon de cette stratégie suicidaire qui a considérablement abaissé le niveau des luttes , déconsidéré le syndicalisme jugé co-responsable par les travailleurs de l'aggravation de leurs conditions de vie et du laminage social du patronat effectué sans quasiment aucune opposition digne de ce nom .

 

CETTE STRATÉGIE A UN NOM , c est celle du renoncement à être dans les actes ce que nous sommes : UN SYNDICAT DE CLASSE , elle est donc contraire à la charte d'AMIENS , au préambule de nos statuts et aux articles 1 et 5 de ces statuts qui indiquent sans ambiguïté que la CGT est une organisation syndicale de classe qui combat le capitalisme , lutte pour l'édification d 'une autre société et qui pour se faire agit pour réaliser l'unité de tous les travailleurs et pas seulement celle des appareils syndicaux .

 

TOUTE TENTATIVE DE POURSUIVRE DANS CETTE VOIE DU SYNDICALISME RASSEMBLÉ CONSTITUE DONC UNE VIOLATION DE NOS STATUTS ET DOIT ÊTRE COMBATTU COMME TELLE NOTAMMENT LORS DES DÉBATS DU 51ème CONGRES . TOUTE INSTANCE QUI NE RESPECTE PAS LES STATUTS DE LA CGT DOIT ÊTRE DESSAISIE DE SES MANDATS .

 

Examinons les faits qui condamnent le "syndicalisme rassemblé " en FRANCE et en EUROPE , et qui démontrent que cette stratégie viole nos statuts :

en FRANCE , notre allié privilégié , la CFDT , a participé à toutes le attaques contre les salaires , les retraites du régime général et des fonctionnaires , a couvert touts les fermetures d'entreprises et les plans de licenciements , a scellé l'accord scélérat de l' ANI avec le MEDEF , a approuvé l'accord sur les retraites complémentaires qui repousse l'age réel de départ en retraite a apprécié positivement la macronisation de l'économie , et s'apprête sous réserves de quelques aménagements mineurs à soutenir la loi qui va mettre en pièces le code du travail ce qui constituera un recul social sans précédent et à un retour en arrière de 80 ans ...ETC ...ETC...

 

Si ce n'est pas de la collaboration de classe , qu'est ce que c'est ? En privilégiant le "syndicalisme rassemblé" avec les traîtres de la direction de la CFDT qui revendique sa collaboration de classe , la CGT devient dans les faits un acteur de cette collaboration avec le patronat en violation de ses propres statuts

 

En EUROPE , la CES et les syndicats réformistes qui la composent pour l'essentiel , jouent le même rôle que la CFDT en FRANCE : depuis sa création , la CES , ne peut se targuer d'aucune avancée sociale majeure pour les travailleurs européens , au contraire , elle a démontrée son incapacité , volontaire ou non , à lutter efficacement contre la politique d'austérité qui sème le chômage et la misère , contre le dumping social qui renforce l'exploitation en mettant en concurrence les travailleurs , à aucun moment elle n'a cherché à coordonner les luttes qui se sont déroulées sur des thématiques communes dans les pays membres ... pire , elle n' a pas apporté son soutien aux travailleurs grecs qui ont tenté de s'émanciper des diktats de l' UE et encore pire , elle a demandé l'annulation du référendum ou le peuple grec a très majoritairement rejeté les mesures de super-austérité de cette UE ...SANS QUE LA CGT NE S’ÉLÈVE CONTRE CE DENI DE DÉMOCRATIE !!!

 

Si ce n'est pas de la collaboration de classe , qu'est ce que c'est ? sauf à perpétuer ce qui dans les faits constitue une violation des ses statuts , la CGT ne doit plus rester membre de la CES organisation de collaboration de classe au service de l’Europe du capital .

Nos camarades BENOIT FRACHON et HENRY KRASUCKI ont à leur époque avec l'approbation de toute la CGT ,justement condamné cette Europe du capital et ses institutions , à qui fera t'on croire que cette europe sous "l'impulsion" de la CES et d' une CGT engluée dans celle-ci , est devenue une institution au service des travailleurs ?

 

Le 51 ème congrès doit permettre à la base de la CGT demeurée dans sa majorité fidèle au syndicalisme de classe de dire à la direction confédérale : " CA SUFFIT , RESPECTEZ NOS STATUTS , FINISSEZ- EN AVEC LE SYNDICALISME RASSEMBLE EN FRANCE ET A LA CES , AGISSEZ POUR CONSTRUIRE UN SYNDICALISME DE RASSEMBLEMENT DE TOUS LES TRAVAILLEURS POUR LA DÉFENSE DE LEURS REVENDICATIONS

 

Pour ce faire les syndiqués de la CGT doivent s'adresser à leurs camarades qui ont été désigné pour participer au congrès en tant que délégués et leur donner mandat de voter tous les amendements qui proposeront de rompre avec le "syndicalisme rassemblé" et le départ de la CES pour revenir à un coopération avec toutes les organisations syndicales mondiales qui partagent nos valeurs internationalistes et luttent contre la domination du capitalisme en EUROPE et dans le monde .

 

RICHARD PALAO

Syndicat CGT des retraités des organismes sociaux du Loiret

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article