grève et burnout à Solferino? : Cambadelis sur la selette

Publié le par FSC

Le piquant de l'affaire c'est que c'est la CGT de Solferino qui organise la riposte à une situation apparement devenue intenable.

Comme qui Monsieur Cambadelis devrait s'occuper davantage de sa boutique que de mener campagne contre la CGT.

________________

source : L'Express

La grogne monte au siège du PS parmi les permanents de la section CGT du parti en désaccord avec les méthodes du premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis.

 

[EXCLUSIF] Bientôt une grève Rue de Solférino? Dans un tract au vitriol, daté du 11 avril, la section CGT du siège du PS dénonce "un profond mal-être au travail" parmi les permanents. "Une partie croissante des salariés oscillent [...] entre bore-out et burn-out", entre "arrêts de travail et départs volontaires". En cause: "le mode de gouvernance" de Jean-Christophe Cambadélis. Une gestion présentée comme repliée sur elle-même, paranoïaque, ne faisant confiance qu'à un "petit noyau de personnes".  

Les permanents, poursuit le syndicat, se sentent exclus du processus de décision, cantonnés à des tâches sans responsabilités et mis à l'écart au profit de prestataires "omniprésents". Enfin, la CGT réclame davantage de transparence sur "la liste complète des salariés" et "la communication officielle de l'organigramme fonctionnel", attendu depuis juin 2015. Pour calmer la grogne, la direction a reçu la CGT le 15 avril. 

 

grève et burnout à Solferino? : Cambadelis sur la selette

Commenter cet article