Manifs : que veut la police?

Publié le par FSC

nous relayons ici les interrogations de Commun Commune :

Il ne s’agit pas, bien entendu, de remettre en cause le rôle indispensable de la police républicaine chargée de protéger les biens et les personnes.

Mais l’on peut légitimement s’interroger sur l’attitude des forces de police lors des manifestations contre la loi travail : présence des CRS en tête du cortège, pourtant autorisé, le bloquant de temps à autre, comme au 32 du Bd Beaumarchais et avant la Bastille, pratiquement au contact des manifestants, souvent très jeunes, et renouvelant plusieurs fois la manœuvre : ne peut-on pas voir là une forme de provocation ?

Par ailleurs, on constate la présence sur les trottoirs, aux côtés de CRS en tenue, de personnages étranges, jeunes, en civil, avec sacs à dos, casqués et masqués ! Tout cela ne manque pas d’interpeller le paisible et vieillissant manifestant et que je suis !

EL DIABLO

32 Boulevard Beaumarchais à Paris le 9 avril 2016 (photo: el diablo)

32 Boulevard Beaumarchais à Paris le 9 avril 2016 (photo: el diablo)

CRS Robocop et policiers déguisés en civil angle Place d'Italie et BD de l'Hopital le 31 mars à Paris

CRS Robocop et policiers déguisés en civil angle Place d'Italie et BD de l'Hopital le 31 mars à Paris

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Cette stratégie incompréhensible de la police ressemble à de la provocation : il s'agit d'imposer leur pouvoir à une manifestation pacifiste. Je ne comprends pas non plus l'attitude du ministre qui conseille à ses hommes "d'y aller doucement", de telle sorte que les policiers laissent faire les jeunes, casseurs ou pas, avant de décider d'intervenir sur davantage de jeunes bien énervés dont le nombre a augmenté. Ajoutez à cela éventuellement les faux policiers civils qui jouent aux casseurs, selon plusieurs témoignages. A quoi jouez-vous, Monsieur le Ministre de l'Intérieur ?
Répondre