Amplifier et enraciner l 'action une nécessité pour gagner!

Publié le par FSC

Depuis plusieurs mois, la mobilisation contre la loi travail s'enracine dans le pays.

Ce mouvement, soutenu par la majorité de la population qui réclame le retrait de ce projet de loi, prend des formes diverses et s'oriente désormais, sous l'impulsion en particulier de la CGT et de ses militants mais dans le cadre d'une intersyndicale pérenne, vers le blocage de secteurs stratégiques de l'économie et des profits des grandes entreprises.

Pour les travailleurs, pas d'autre solution en effet pour gagner que de créer le rapport de force face à un pouvoir déterminé à passer en force et qui répond à la colère populaire à la fois par la brutalité de la gendarmerie et des CRS et par une campagne de haine de grande intensité contre la CGT est ses militants en particulier menée par les médias de masse qui appartiennent pour la plupart aux grands groupes financiers.

Ce gouvernement, qui pourchasse au nom du MEDEF les militants syndicaux tout en enterrant toutes les affaires de corruption politico-financière, est en réalité le valet de l'oligarchie capitaliste européenne.

La loi El Khomri, simple décalque des injonctions européennes de juillet 2015, n'est que la suite logique et programmée de la politique menée depuis des années au service des grandes entreprises, à commencer par l'ANI, les lois Macron, sans oublier la casse des retraites, des services publics, de la sécu, des salaires, de l’emploi, … pendant que les profits des actionnaires et les salaires des patrons du CAC 40 explosent de manière insolente. La même politique planifiée au niveau européen qui plonge les peuples dans la misère et qui prétend limiter la démocratie à la stricte application des traités européens imposés contre la volonté des peuples.

Face à cette politique de destruction des conquêtes sociales arrachées par les travailleurs, les luttes ont connu plusieurs épisodes très importants dans notre pays depuis 20 ans : 1995, 2003, 2005, 2006, 2010 et désormais 2016 où l’affrontement de classes s’étend et s’aiguise.

80 ans après le Front Populaire dont les grèves permirent l'obtention d'avancées sociales de première importance, nous pouvons faire reculer le gouvernement, le MEDEF, l'UE qui cassent nos acquis et notre pays à condition de bloquer leurs profits.

A quelques jours d'un Euro-foot qui a rapporté des milliards aux géants du BTP, la victoire est à portée de main si nous parvenons à nous coordonner et à élargir encore la mobilisation à tous les secteurs dans l'optique de la généralisation des grèves et d'une manifestation nationale géante à Paris le 14 juin.

Cela suppose de soutenir les héroïques syndicalistes et travailleurs en grève dans l'énergie, les transports, les ports y compris par la solidarité financière, manifestation nationale géante à Paris le 14 juinet de développer la mobilisation dans les secteurs où elle peut encore s 'amplifier, en particulier dans la Fonction Publique qui serait dans la ligne de mire sitôt la loi passée comme ce fut déjà le cas pour les retraites.

Dès demain, dans les AG, dans les manifs, à la porte des entreprises, sur les lieux de blocage, faisons grandir l'idée que l’heure est venue d’une contre-offensive de classe et de masse des travailleurs, de la jeunesse et du camp progressiste !

Dans ce combat, tous ont leur place. Les retraités aussi ont un rôle à jouer et chacun doit agir selon ses possibilités, mais surtout participer.

La semaine qui arrive doit être une semaine de luttes, d'actions, de convergence…, elle doit permettre un rapport de force croissant. Plus rien ne doit nous arrêter ; le 14 juin, une marée humaine doit envahir Paris, pour imposer le RETRAIT de ce recul social, qui est une véritable trahison d'un gouvernement au service du capital.

Le pouvoir socialiste et les médias à son service s'évertuent à attribuer à la CGT d'autres motivations dans la lutte opiniâtre engagée que celles de l'opposition résolue à la loi scélérate.

En conséquence recentrer inlassablement l'enjeu de ce combat !

Pour le retrait de la loi El Khomri, pour l'augmentation des salaires et des pensions, contre les lois anti-sociales de ces dernières années, comme le dit le secrétaire général de la CGT, nous tiendrons jusqu'au bout !

Tous ensemble, nous sommes les plus forts.

Front syndical de classe, 29 mai 2016

Commenter cet article

lepage 30/05/2016 06:34

dans la plupart des entreprises tout le monde se plaint devant une machine a café alors qu elle ne peut rien faire pour vous. mais vous ,vous pouvez changer les choses rejoignez nous ,ensemble dans la rue