Bloquer l'économie!

Publié le par FSC

Corinne VERSIGNY dans les studios de france Bleu Gironde

Corinne VERSIGNY dans les studios de france Bleu Gironde

Source : France Bleu Gironde

Corinne Versigny, secrétaire générale de l'UD 33 dans le studio de France Bleu Gironde © Radio France

 

La CGT de Gironde très remontée par le recours au 49.3 veut faire monter la pression d'un cran et appelle par la voix de sa secrétaire Corinne Versigny au blocage de l'économie.

France Bleu Gironde : Les syndicats dont vous faites partie ont-ils décidé de changer de stratégie pour cette nouvelle semaine ?

 

Corinne Versigny : "On l’avait annoncé clairement, cela fait maintenant plusieurs mois que le gouvernement refuse le débat démocratique et on avait prévenu François Hollande que s’il utilisait le 49.3 pour passer en force, nous élèverions le niveau de contestation."

Votre objectif est-il de paralyser le pays ?

Oui, nous appelons à des grèves partout et dans tous les secteurs, entreprises et administration. Et effectivement si nous pouvons bloquer l’économie, nous le ferons.

Encouragez-vous les routiers qui rejoignent le mouvement à partir de ce soir à des barrages notamment à Bordeaux ?

Moi je les encourage à se mobiliser ! Ils sont sur leur propre revendication sur les salaires et les heures supplémentaires, comme j’encourage les cheminots à le faire aussi, et partout ou cela peut se faire, il faut y aller. On ne peut pas aujourd’hui se laisser imposer cette loi Travail  qui est un retour au 19ème siècle, qui ne créera jamais d’emplois et qui enlèvera tous les droits et garanties aux salariés. Il est intolérable de voir qu’aujourd’hui, dès lors qu’un salarié refuse une loi on la passe en force avec le 49.3 !

Philippe Martinez votre leader affirme que les salariés sont prêts à un mouvement dur, ce ne sont pas plutôt les syndicats qui y sont prêts vu la petitesse des cortèges la semaine dernière ?

D’abord les syndicats aujourd’hui représentent beaucoup plus les salariés que ne le font les partis politiques et puis je peux vous dire qu’il y a aujourd’hui plus de 70% des salariés qui sont très en colère et qui refusent ce projet de loi, et ça c’est inédit. Il y a une colère dans ce pays qui ne s’était jamais vue. Donc on peut considérer que les salariés peuvent se mobiliser et pas que par la grève, il y a aussi les pétitions, les assemblées générales, ou encore les débrayages.

Y aura-t-il un avant et un après loi travail ?

Oui c’est clair. Moi je pense que François Hollande a commis une grave erreur politique. Qu'un gouvernement de gauche qui n’a jamais été élu sur ce projet  le mette en œuvre et en plus par la force, c’est clair qu’il va y avoir dans la tête des français une cassure qui va rester profondément ancrée.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article