Face au mouvement c'est le pouvoir et le parti socialiste qui sont en difficulté!

Publié le par FSC

Face au mouvement c'est le pouvoir et le parti socialiste qui sont en difficulté!

Malgré leur tentative de faire reposer la responsabilité de la situation sur ceux qui luttent contre la loi travail, l'utilisation de la violence pour discréditer le mouvement ce sont eux qui sont en butte à la sanction de l'opinion.

Valls qui monte au front n'a jamais été aussi bas dans les sondages, 74% des français ne lui faisant pas confiance, rejoignant ainsi dans le discrédit F. Hollande.

Au plan électoral dans les élections partielles de ce dimanche la sanction est sans appel :

Si a Strasbourg dans la législative partielle, le candidat socialiste est en tête c'est avec la participation d'un quart des électeurs (bonjour la représentativité politique alors qu'ils nous bassinent avec la faiblesse de la syndicalisation!), dans les Alpes maritimes c'est la débâcle pour le PS qui passe de 25 à  6,5% des voix.

Le PS et le pouvoir recueillent ainsi les fruits de leur politique sociale pourrie et de leur entêtement à ne pas retirer leur loi scélérate!

Un encouragement pour le mouvement qui ne doit pas se laisser intimider par les coups de menton et les rodomantades de Valls et consorts!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article