Ken Loach : un autre monde est possible ... et dans l'immédiat une tout autre loi travail!

Publié le par FSC

Ken Loach : un autre monde est possible ... et dans l'immédiat une tout autre loi travail!

La "goche" caviar, Libération qui prennent volontiers la posture gauchiste et en toute occasion tentent de discréditer la CGT n'apprécient pas du tout le palmarès du festival de Cannes et l'attribution de la Palme d'or à Ken Loach sanctionnant un film et une oeuvre très sociaux.

On comprend pourquoi : c'est que la politique menée par leur parti socialiste et par leurs candidats, leurs contre-réformes s'inspirent directement disons du néo-libéralisme que Ken Loach condamne, rend responsable de la montée de l'extrême-droite et appelle à subvertir.

Libération :

"C'est peu de dire que ce palmarès du 69e Festival de Cannes va à rebours de ce que Libération a pu défendre pendant cette quinzaine"

Nul doute qu'ils n'apprécient pas non plus le discours de remerciement prononcé par le réalisateur hier au soir.

Nul doute que dans les organsiations qui combattent la loi scélérate et exigent son retrait, dans les usines en grève, sur les piquets de blocage et dans les manifestations qui viennent le sentiment soit tout autre et que dominent  la joie et la satisfaction.

____________________

Après les remerciements (en français) à son équipe, au jury et au Festival, le réalisateur a prononcé un discours très politique : 

« Recevoir la Palme, c'est quelque chose d'un peu curieux car il faut se rappeler que les personnages qui ont inspiré ce film sont les pauvres de la cinquième puissance mondiale qu'est l'Angleterre.

C'est formidable de faire du cinéma, et comme on le voit ce soir c'est très important. Le cinéma fait vivre notre imagination, apporte au monde le rêve mais nous présente le vrai monde dans lequel nous vivons. Mais ce monde se trouve dans une situation dangereuse. Nous sommes au bord d'un projet d'austérité, qui est conduit par des idées que nous appelons néo-libérales qui risquent de nous mener à la catastrophe. Ces pratiques ont entraîné dans la misère des millions de personnes, de la Grèce au Portugal, avec une petite minorité qui s'enrichit de manière honteuse. Le cinéma est porteur de nombreuses traditions, l'une d'entre elles est de présenter un cinéma de protestation, un cinéma qui met en avant le peuple contre les puissants, j'espère que cette tradition va se maintiendra.

Nous approchons de périodes de désespoir, dont l'extrême-droite peut profiter. Certains d'entre nous sont assez âgés pour se rappeler de ce que ça a pu donner. Donc nous devons dire qu'autre chose est possible. Un autre monde est possible et nécessaire. »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article