Le député centriste J. LASSALLE :« Je veux rendre hommage à la CGT pour l'action qu'elle conduit. C'est beaucoup de courage qu'il faut pour essayer de réveiller un pays qui s'est endormi et vit un tel cauchemar. »

Publié le par FSC

Le député centriste J. LASSALLE :« Je veux rendre hommage à la CGT pour l'action qu'elle conduit. C'est beaucoup de courage qu'il faut pour essayer de réveiller un pays qui s'est endormi et vit un tel cauchemar. »

Dans le concert anti-CGT des chiens de garde du système une voix singulière d'un homme libre au sein même du Parlement.

Honte aux députés du PS!

____________________________

Source : Le Figaro

LE SCAN POLITIQUE - Le député ex-MoDem a volé au secours du syndicat lors d'un débat à l'Assemblée nationale.

Ils ne sont pas nombreux à saluer la CGT en ces temps de blocages et de manifestations. Encore moins dans les rangs de la droite et du centre. C'est pourtant bien du député ex-MoDem Jean Lassalle, candidat à l'élection présidentielle, qu'est venu en soutien au syndicat en cette journée de mobilisation contre la loi travail. D

ans l'hémicycle, pendant un débat sur une proposition de loi du Front de gauche, Jean Lassalle a ainsi affirmé:

«Je veux rendre hommage à la CGT pour l'action qu'elle conduit. C'est beaucoup de courage qu'il faut pour essayer de réveiller un pays qui s'est endormi et vit un tel cauchemar.»

Conscient du caractère hétérodoxe de sa position, le centriste avait prévenu:

 

«Je voudrais dire enfin un dernier mot, qui ne va pas être très populaire aujourd'hui et ne m'ouvrira certainement pas les plateaux de télévision...»

 

En matière de détermination, l'homme s'y connaît : il avait fait une grève de la faim dans la salle des Quatre Colonnes pour empêcher la « délocalisation » d'une usine située d'une vallée pyrénéenne vers la plaine de Pau. Il avait aussi fait un grand voyage à pied à la rencontre des Français.

Jean Lassalle a enfin donné son soutien au texte des députés communistes, qui vise à encadrer les rémunérations dans les entreprises. « C'est un moment symbolique, mais je crois que c'est une prise de conscience que nous devons avoir tous ensemble » à l'égard des très hauts salaires, a-t-il dit.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Certes, on peut critiquer certaines actions de la CGT mais Jean Lasalle est certainement l'homme le moins gâteux du Parlement !
Répondre
D
Quand on mesurera ce que les attaques imbéciles de P.Martinez auront coûté à la France, on comprendra peut-être où se trouvent les limites de la tolérance dont bénéficient les malades du syndicalisme communiste.
Répondre
D
Dommage qu'un parlementaire gâteux ne soit pas mis à la retraite d'office.
Répondre