les violences un prétexte pour interdire les manifestations?

Publié le par FSC

les violences un prétexte pour interdire les manifestations?
On sent bien que le pouvoir brûle de l'envie d'interdire les manifestations contre la loi travail.

Les violences comme à Rennes qui en partie s'en sont prises à de petits commerces où à la gare fréquentée par des dizaines de milliers d'usagers sont une aubaine pour monter l'opinion publique qui tient bon contre la loi travail.

L'interdiction contre la manifestation de ce samedi matin un test pour aller plus loin?

Vigilance! vigilance et surtout détermination pour poursuivre et amplifier le mouvement en dépit des manoeuvres et des provocations!

___________________

ource : L'OBS

F. Hollande du Nigeria s'il vous plait!
"Même s'il est nécessaire d'assurer la protection d'un certain nombre de manifestations et d'assurer cette liberté, aucune violence ne peut être acceptée parce que justement elle atteint des biens, des personnes et en plus elle mobilise des forces de sécurité qui aujourd'hui doivent être essentiellement consacrées à la protection de notre territoire et de notre population face à la menace terroriste."

Une manif interdite ce samedi

La préfecture d'Ille-et-Vilaine a interdit la tenue ce samedi d'une manifestation non déclarée contre les "violences policières".

Bernard Cazeneuve :

"Rennes et Nantes n'ont pas vocation à devenir un champ de bataille pour casseurs violents, animés par la haine de l'État et de la République."

"Je mettrai à la disposition du préfet le renfort nécessaire de forces de l'ordre pour que toute infraction à cette interdiction de manifester donne lieu à interpellation et que les auteurs soient mis à disposition de l'autorité judiciaire", a ajouté le ministre de l'Intérieur, s'exprimant lors d'un déplacement dans la Loire vendredi.

E.H. avec AFP

Commenter cet article