Précaires occupant le conseil d'administration commun aux universités de Lille

Publié le par FSC

Extrait de la déclaration lue par les précaires des universités de Lille qui ont bien fait le lien entre leur situation particulière et la loi travail

 

Précaires ESR Lille

Journée de l'Europe - 9 Mai 2016

 

Doctorant.e.s, docteur.e.s sans postes, vacataires, stagiaires, travailleur.se.s précaires des différentes universités et écoles membres rattachées à la Communauté d’Universités et d’Établissements  (ComUE) « Lille Nord de France », nous nous sommes constitué.e.s en collectif des Précaires de l’ESR - Lille le 5 avril 2016 afin de lutter contre le projet de loi « Travail », de défendre nos droits et de revendiquer de meilleures conditions de travail, et de rejoindre les luttes en cours qui vont dans le sens d’une amélioration des conditions d’existence de la majorité.

 

La loi Travail transfère dans le secteur privé des pratiques déjà bien connues des précaires de l’ESR.

Nous faisons vivre l'université au quotidien en assurant une part importante des charges d'enseignement, de recherche et d'animation scientifique, à moindre coût pour l'Université.

Sans notre travail, l'Université n'est plus en mesure de fonctionner et pourtant, nous en sommes réduit.e.s à gérer notre précarité et celle, toujours plus visible, des universités : le démantèlement du service public universitaire a été organisé par 10 années de réformes néolibérales, faites de politiques d'austérité absurdes et de prolifération des normes et des acteurs du secteur privé, et faussement légitimées par des conseils décisionnaires comme celui de la ComUE.

 

Nous ne tolérons plus cette situation, ni les abus qu'elle permet. Aujourd'hui, le collectif des Précaires de l'ESR de Lille est bien vivant, et vous devez entendre nos revendications.

...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article