'Tout est mis en place pour que ça dégénère : un entretien avec Alexandre LANGLOIS CGT POLICE

Publié le par FSC

'Tout est mis en place pour que ça dégénère  : un entretien avec Alexandre LANGLOIS CGT POLICE

La dénonciation des brutalités policières au cours des dernières manifestations est bien sûr une nécessité.

Mais ce sont les donneurs d'ordre : Hollande, Valls, Cazeneuve qui sont les véritables responsables de ce qui se passe et que les grands médias taisent.

Parce que face à un mouvement qui s'ancre et qui continue à bénéficier du soutien de l'opinion ils tentent de le briser et de l'isoler en provocant les manifestants et la violence, en difficulté par ailleurs au parlement pour faire adopter leur loi sans utiliser le coup de force du 49-3.

L'entretien ci-après du secrétaire général de la CGT police vient confirmer de l'intérieur cette stratégie dangereuse du pouvoir.

Extrait :

 

"C'est important de rappeler que, dans les manifestations, tous les collègues sur le terrain n'interviennent que sur ordre. Si certaines, comme le 1er mai, se terminent en « souricière » place de la Nation, c'est que l'ordre a été donné.

Le message qui a été passé, c'est « casseurs venez, vous pourrez agir en toute impunité, et manifestants ne venez plus avec vos enfants, car c'est dangereux pour vous ». Et à la fin de la journée, les médias ne parlent que des violences, et surtout plus des raisons pour lesquelles les citoyens manifestent. Le pouvoir politique instrumentalise la police, qui sert de bouc émissaire. Cela permet au gouvernement de faire diversion."

'Tout est mis en place pour que ça dégénère  : un entretien avec Alexandre LANGLOIS CGT POLICE

Commenter cet article