La fédération CGT de la chimie : TOUS à Paris le 14 juin!

Publié le par FSC

D ’une entreprise à l’autre, c’est le dumping social, une course à la chasse aux droits du salarié.

Que la CFDT décide d’abuser les travailleurs en faisant confiance aux employeurs au nom du « dialogue social » dans l’en-treprise est une trahison envers le concept du syndicalisme.

Toutes les autres centrales syndicales tirent la sonnette d’alarme par rapport à cette loi.

Après des mois de manifestations, de grèves, d’initiatives multiples de salariés en lutte, L’AUTISME GOUVERNEMENTAL EST INDIGNE D’UNE DÉMOCRATIE DIGNE DE CE NOM.

Comme le patronat, ce gouvernement aux abois organise la répression, la division, par des négociations professionnelles, et le mensonge en salissant la CGT avec l’appui des groupes financiers proprié-taires de la presse.

Les raffineurs sont à la pointe des combats avec plus de 3 semaines de grève recon-ductible. Ils affrontent et tiennent haut l’étendard de la résistance ouvrière, lu-cides quant au fait que seuls, ils ne peu-vent gagner ce combat. Mais conscients également que, sans l’action, les travail-leurs ne seront pas entendus. Les assem-blées générales de grévistes font vivre la démocratie, dans les décisions prises en commun à fur et à mesure.

LES SOLIDARITÉS INTERPROFES-SIONNELLES SE CRÉENT DANS LES TERRITOIRES EN LUTTE.

IL Y A BESOIN DE PERSÉVÉRER.

Le gouvernement et le patronat sont acculés face à cette mobili-sation qui ne faiblit pas, et qui ne faiblira pas.

Commenter cet article