Le report-annulation de l'université d'été du PS : une preuve de leur mise en grande difficulté!

Publié le par FSC

Le report-annulation de l'université d'été du PS : une preuve de leur mise en grande difficulté!

Le parti socialiste avait prévu de tenir son université d'été à Nantes du 26 au 28 aout.

Davant l'ampleur de la protestation populaire qu'ils continuent de nier et de désigner comme minoritaire la direction du PS est contrainte à une marche arrière significative de son isolement et de sa crainte, et :

Jean-Christophe Cambadelis, premier secrétaire du PS, va proposer de « reporter, de suspendre » l’université d’été du PS et de ses alliés, regroupés dans la « Belle alliance populaire », prévue à Nantes le dernier week-end d’août, au motif de risques de violences liés à la contestation sociale.

« On en discutera pour trouver une autre date qui permette de faire les choses avec plus de sérénité », a affirmé le premier secrétaire du PS et député de Paris.

 

C'est que l'intersyndicale qui mène l'action contre la loi scélérate

 

avait officialisé l'organisation d'un meeting vendredi 26 août à 17 h devant le Miroir d'eau à Nantes.

À quelques centaines de mètres de la Cité des Congrès, lieu d'accueil de l'université.

Ils avaient depuis déjà longtemps le rendez-vous dans la tête. Ils ont ce vendredi officiellement défini les actions à mener en marge de l'université d'été du Parti Socialiste (26 au 28 août).

La CGT, l'Unef, Solidaires, FSU et Force Ouvrière ont décidé d'organiser un meeting au Miroir d'eau le vendredi 26 août à 17 heures, en marge de l'université d'été du PS. « Nous allons sonoriser l'endroit et afficher nos idées et nos valeurs », prévient Michel Le Roc'h, secrétaire général de Force Ouvrière 44.


« On souhaite organiser un événement de grande ampleur avec beaucoup de monde. D'autant qu'on pourrait se retrouver à lutter contre une loi et non plus un projet de loi », complète Fabrice David, secrétaire général de la CGT 44. L'occasion également « de relancer la machine de la mobilisation » qui reprendra en septembre avec de nouvelles dates qui seront définies au niveau national.

Une preuve supplémentaire s'il en fallait que la lutte paie et que c'est le gouvernement et le parti soialiste qui sont en grande difficulté et que la lutte doit se poursuivre que la loi soit votée ou non, avec le 49-3 ou sans!

Le report-annulation de l'université d'été du PS : une preuve de leur mise en grande difficulté!

Commenter cet article

Gourmel Michel 03/07/2016 22:29

Le PS avait créé une grande violence dès le 1er jour pour imposer par la force la Loi El Komri, Les vrais casseurs ont toujours disposé de la complicité de la hiérarchie de la police et du gouvernement, à tel point que l’on peut penser que, comme pour Sarko (à Strasbourg et Poitiers), son clone Valls utilise la police secrète pour casser, incendier et commettre toutes sortes d’actions violentes dans le but de discréditer le mouvement, on l’a vu tout particulièrement avec l’affaire de l’hôpital Necker.
Malgré cette violence continuelle du PS : tirs tendus pour blesser gravement, et ayant ainsi fait fuir - les gens qui manifestaient en familles - la violence du PS et de sa police à majorité FN, utilisation du 49-3 à l’assemblée nationale, la peur change de camp, c’est bon signe !
Qui sème le vent récolte la tempête.
Ils ont viré les communiste dès le 12 mai 2012, puis les écolos sont partis le 24 mars 2014, enfin, le PS a rejeté sa propre minorité de gauche pour ne conserver que l’ultra-droite du PS au pouvoir fin août 2014 ; n’ayant plus qu’une majorité croupion, ils auraient dû alors, si on était en démocratie retourner devant les électeurs, mais ils ont espérés des miracles qui se sont toujours produits très nombreux.
Depuis, il ne gouverne plus que par des miracles sans cesse répétés qui leur permettent d’imposer des Lois scélérates et liberticides (Macron et Cazeneuve grâce à Charlie Hebdo), de gagner les élections régionales (vendredi 13), de censurer 1,3 millions de manifestant (lundi 13juin), mais les miracles ont une fin ! Et la peur change de camp, c’est bien, les gens bravent la peur et manifestent comme à Montpellier, où, fait histoirque jamais vu dans l’histoire, le 1er ministre a été hué pendant l’intégralité de son discours. C’est très bien, il faut que cela continue jusqu’à ce qu’il parte.
http://www.communcommune.com/2016/07/a-bas-la-loi-travail-valls-hue-a-montpellier.html