Auchan Tourcoing : Stéphanie réintégrée! Une VICTOIRE qui en appelle d'autres!

Publié le par FSC

Auchan Tourcoing : Stéphanie réintégrée! Une VICTOIRE qui en appelle d'autres!

Réaction de l'UL CGT de Tourcoing

Site CGT Unilever France HPC Le Meux

RÉINTÉGRÉE !

Notre camarade Stéphanie (prénom d’emprunt), injustement licenciée par Auchan City à la fin du mois dernier, a été réintégrée à son poste !

C’est une grande satisfaction pour nous tous.

Cette victoire contre un mastodonte du Capital, c’est certes, a priori, une victoire individuelle. En vérité, c’est une victoire pour tous les salariés. La lutte paie ! La résignation et le défaitisme sont des armes retournées contre nous !

Cette victoire, nous la devons à la combativité de notre section syndicale dans l’entreprise, aux militants de notre Union Locale, aux 6000 signataires de la pétition, à toutes celles et tous ceux qui se sont manifestés contre l’injustice criante de cette situation.

Mais la première responsable de cette victoire c’est Stéphanie elle-même ! Syndiquée CGT, elle a eu ce réflexe de classe : se tourner vers les siens pour défendre son intérêt immédiat. C’est ce même réflexe qui nous a conduits à mener sans répit et avec détermination le combat pour sa réintégration.

Ce combat a mis en évidence ceci :

⦁ Notre Union Locale est bien le lieu de résistance adéquat pour les travailleurs de notre territoire. Ce n’est pas Darmanin qui a défendu une administrée, c’est la CGT qui a défendu une travailleuse ! Il est temps que soit reconnu le rôle éminemment social de notre organisation sur le territoire tourquennois. Si Darmanin prétend toujours nous chasser (via un loyer exorbitant) de nos locaux et de notre ville, nous nous engageons à lui transmettre tous les dossiers que nous traitons concernant ses administrés, pour qu’il s’en occupe lui-même. Car « l’affaire Stéphanie » n’est que la face visible d’un travail quotidien qui, dans une ville comme la nôtre, est considérable !

⦁ Au niveau de notre section syndicale Auchan City : il est grand temps que la direction fasse un bilan du dialogue social dans le magasin depuis son ouverture, accepte enfin que des évolutions aient lieu, en termes de salaires, d’embauches, de stabilité du personnel.

Notre Union Locale donne rendez-vous à tous dans la rue le 15 septembre prochain, pour l’abrogation de la loi des patrons, laquelle leur permettrait, entre autres, de « licencier plus facilement ».


En mémoire de notre camarade Georges Séguy,

Tourcoing, le 16 août 2016

 

 

 

 

_______________________________

Source : La Voix du Nord

Stéphanie, l’hôtesse de caisse d’Auchan City Tourcoing, va retrouver un poste dans un magasin du groupe. Le supermarché avait entamé une procédure de licenciement pour « chariot frauduleux » et 0,85 € de remise à une cliente. Sous la pression de la CGT, il a réexaminé la situation de la caissière.

Samedi matin, une manifestation de soutien à Stéphanie avait été organisée par la CGT devant le magasin d’Auchan City. Mais le secrétaire de l’Union locale ne cachait pas qu’il espérait un rendez-vous avec la direction d’Auchan City. Il annonce aujourd’hui dans un communiqué que l’hôtesse de caisse sera réintégrée à son poste. L’information est confirmée par la direction d’Auchan mais, selon l’entreprise, beaucoup de temps a été perdu.

« Nous avions pris cette décision de licenciement suite à une série de manipulations inappropriées en caisse et à l’absence de cette caissière lors de l’entretien. Il y a une dizaine de jours, elle a pris contact avec nous et on a accepté de la recevoir pour entendre ce qu’elle avait à dire. D’autre part, la cliente concernée a pris contact avec l’entreprise pour apporter son éclairage. »

Des éléments nouveaux sur le contexte et les circonstances sont apportés par Stéphanie. Auchan estime que la mise à pied à titre conservatoire et la suspension du contrat de travail sont suffisantes et que la procédure disciplinaire est close. « Nous avons dès lors décidé de lui proposer une réintégration dans l’un de nos établissements dans les prochains jours. Nous regrettons que ces échanges n’aient pas eu lieu lors du premier entretien puisque la collaboratrice ne s’était pas présentée. »

 

Pour la CGT, « c’est une victoire »

De con côté, la CGT n’en est pas si sûre. « C’est aussi la pression médiatique qui a contraint Auchan à revoir sa position », assure Samuel Meegens, secrétaire de l’union locale CGT. Le syndicat, soutien de Stéphanie, estime aujourd’hui que « cet te victoire, nous la devons à la combativité de notre section syndicale dans l’entreprise, aux militants de notre Union locale, aux 6 000 signataires de la pétition, à toutes celles et tous ceux qui se sont manifestés contre l’injustice criante de cette situation. Mais la première responsable de cette victoire c’est Stéphanie elle-même ! Syndiquée CGT, elle a eu ce réflexe de classe : se tourner vers les siens pour défendre son intérêt immédiat », annonce la CGT.

Mais le syndicat interpelle une nouvelle fois la direction d’Auchan City. « Il est grand temps que la direction fasse un bilan du dialogue social dans le magasin depuis son ouverture, accepte enfin que des évolutions aient lieu, en termes de salaires, d’embauches, de stabilité du personnel. J’espère maintenant qu’elle acceptera le dialogue. »

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article