Le groupe Orange ferme ses services de proximité!

Publié le par FSC

Le groupe Orange ferme ses services de proximité!

Source : Les Nouvelles

Richard Beauvais (2e en partant de la droite) s'inquiète quant à la fermeture annoncée de la boutique Orange de La Flèche.

Et si la boutique Orange, située Grande Rue à La Flèche, fermait ses portes ? C’est la crainte portée par la CGT de la Sarthe. Richard Beauvais, secrétaire CGT-FAPT de la Sarthe, explique. « C’est une mesure nationale. Ces Mobistores sont une franchise d’Orange. Ils sont implantés dans des villes de petite ou moyenne taillé, là où Orange s’est déjà désengagée. Même s’ils ne sont pas la propriété d’Orange, ils en portent l’identité et le logo. »

En Sarthe, trois boutiques sont concernées : Arçonnay, Allonnes et La Flèche, donc. Soit 18 emplois. « On réclame le maintien de ces Mobistores, vu les résultats d’Orange. » Richard Beauvais argumente, en chiffres.

À mi-année, Orange représente 3,3 milliards d’euros de profit et 500 millions d’euros d’acompte de dividendes. C’est une entreprise florissante qui a touché plus de 100 millions d’euros de CICE des contribuables. C’est incompréhensible de vouloir fermer ces boutiques.

Le secrétaire CGT-FAPT de la Sarthe rappelle l’importance de ces Mobistores dans les villes comme La Flèche, « deuxième ville du département », souligne-t-il. Il poursuit.

Les gens ont besoin d’un service de proximité. Il y a toujours du monde à fréquenter ces Mobistores ! Il y a donc un besoin de personnel pour assurer ce service de proximité. S’il faut faire 80 km aller-retour pour aller chez son opérateur, ça devient n’importe quoi ! C’est de l’emploi et du service qui doivent être maintenus.

Richard Beauvais assure que les salariés concernés sont « inquiets ».

Ils ont peur de perdre leur emploi.

Pour montrer son soutien envers eux, la CGT a organisé une journée de mobilisation, mardi 2 août, devant la boutique de La Flèche. Au programme : distribution de tracts et information de la population. Une population qui s’inquiète, elle aussi, de la fermeture annoncée du Mobistore fléchois. « On va être obliger d’aller à Sablé ou au Mans. Je regrette ce choix de la part d’Orange d’enlever la proximité avec ses clients » rétorque Philippe, Fléchois.

A l’heure actuelle, le groupe Orange n’a pu être joint.

Commenter cet article