Caen : Franck au commissariat pour avoir dénoncé en mai dernier des représailles policières démesurées

Publié le par FSC

Caen : Franck au commissariat pour avoir dénoncé en mai dernier des représailles policières démesurées

Preuve que la répression anti-syndicale et la hargne du pouvoir et de la justice se poursuivent.

Preuve aussi que la résistance et la solidarité sont au rendez-vous!

_______________________________

Source : France 3 Région

Caen: manifestation de soutien au secrétaire local de la CGT convoqué au commissariat

Ils étaient une centaine ce mercredi matin, rue des Jacobins à Caen, à être venus soutenir Franck Mérouze, convoqué au comissariat de police. En mai dernier, le secrétaire de l'union locale de la CGT, avait dénoncé dans un tract des "représailles policières démesurées" à l'encontre de manifestants etudiants et demandé que le préfet du Calvados "limoge immédiatement le responsable de la sécurité publique du département". Le syndicaliste était convoqué ce jeudi matin pour: outrage à personne dépositaire de l'autorité publique, dénonciation calomnieuse et diffamation envers une personne dépositaire de l'autorité publique.

C'est sous les applaudissements des manifestants que Franck Mérouze est sorti du commissariat après trois heures d'audition. "Ça a pris pas mal de temps parce que le Parquet suit quand même l'affaire d'une façon assez assidue", a déclaré le responsable syndical. Selon lui, il n'y a plus qu'un seul fait qui est retenu contre lui, celui d'outrage, un fait pour lequel il encourt une peine maximale de six mois de prison (contre 5 ans de prison si les trois faits avient été retenus). Franck Mérouze est convoqué au tribunal d'instance le 23 novembre prochain. 

Commenter cet article