Rentrée : réflexion de nos camarades CGT du Havre

Publié le par FSC

Rentrée : réflexion de nos camarades CGT du Havre

A l'occasion de l'Assemblée générale de rentrée au Havre du 31 août dernier à laquelle Philippe Martinez participait nos camarades de l'UD 76 ont fait part en cette rentrée de leur réflexion suite au mouvement de 4 mois contre la loi anti-travail.

Cette réflexion de la part de militants et émanant d'une région qui a donné l'exemple de sa détermination, de sa recherche des convergences avec la jeunesse notamment nous semble donc utile à être partagée et discutée.

Rappelons que cette réunion a coincidé avec la provocation judiciaire et gouvernementale avec l'arrestation à l'aube, chez eux et leur transfert à Paris de 2 militants de la CGT des dockers.

Preuve s'il en fallait que le pouvoir s'appuyant sur une justice de classe n'a pas renoncé à pratiquer l'intimidation!

Source le site de l'Union locale  : http://ulcgtlehavre.hautetfort.com/list/l-hebdo-qui-clic/2677708867.pdf

___________________

Rentrée au Havre

31 Août 2016

 

L’Union des syndicats CGT du Havre vous souhaite la bienvenue, nous sommes ravis de vous accueillir pour la

traditionnelle AG de rentrée de l’Union Départementale76.

Cette assemblée de rentrée, ici, au Havre, en la présence de Philippe Martinez secrétaire général de notre confédération n’est pas anodine, nous sommes heureux de l’accueillir.

Les luttes engagées, ici, contre la loi Travail, et plus particulièrement les modes d’actions choisis depuis février dernier, ont fait parler du Havre.

Notre objectif était que nos modes d’actions radicaux ,

à savoir les blocages de l’économie, qui de notre point de vue sont aujourd’hui incontournables, devaient s’étendre partout dans le pays pour gagner contre le gouvernement,pour l’instant nous n’y sommes p as arrivés.

La réunion du jour doit déterminer une feuille de route claire pour mettre en œuvre les luttes dans les semaines à venir.

Notre Union Locale, et c’est nouveau, se trouve en phase avec la stratégie de lutte de notre confédération, dirigée par Philippe Martinez.

Il a, tout notre soutien sur la stratégie qu’il défend avec la nouvelle direction confédérale, et aussi face aux attaques innommables dont il est la cible, tout comme de nombreux militants partout sur le territoire. La répression, la diffamation, la violence ,nous les subissons car nous sommes la CGT

Il faut repartir au combat, mais il faut cette fois que toutes les forces de la CGT se mettent en mouvement car cela n’a pas été le cas jusque maintenant.

On ne peut pas compter toujours sur les mêmes, pour bloquer le pays.

De nombreux syndicats CGT n’étaient pas dans la bataille, il est indispensable de nous rassembler dans la lutte.

C’est bien pour cela que nous devons construire unitairement avec les autres Organisations Syndicales qui luttent,mais d’abord unitairement chez nous!

Que pensez d’appels à des actions sur des revendications spécifiques le 8 septembre comme le font certaines fédérations

CGT, alors que nous devons mettre le paquet le 15 et après, pour l’abrogation de la loi Travail.

Pourquoi ne pas mettre toutes nos revendications, de salaire, de pension, d’emploi, de conditions de travail, de statuts et autres,le 15 septembre et les jours à venir!

Si nous n’y arrivons pas, nous allons nous en mordre les doigts, le syndicalisme que nous défendons, ce lui de luttes de classes sera battu au profit du syndicalisme réformiste et d’accompagnement et bien évidemment au détriment des droits de tous les salariés qu’ils soit du privé ou du public qu’il soit à statut particulier ou non.
Tous, pour une CGT forte ,de luttes, jusqu’au bout, jusque l’abrogation!

Vive la CGT

Commenter cet article