Albi, l'hôpital malade de la financiarisation : Fermer des lits, c’est supprimer des vies!

Publié le par FSC

Source : Le Tarn libre

En réaction à l’annonce de la direction de l’hôpital d’Albi de céder les vingt lits de son Service de Soins et de Réadaptation (SSR) au Centre de rééducation de l’UMT à Albi, la CGT Hôpital d’Albi dénonce dans un communiqué la « disparition de l’offre de soins publique en moyen séjour » dans le bassin albigeois. « Le transfert de ces lits en secteur privé aura pour conséquence une sélection de patients qui seront soumis à la nouvelle tarification à l’activité (T2A) » indique le syndicat qui a écrit Marisol Touraine, ministre de la santé (voir PDF en pied d’article) ainsi qu’à la directrice Générale de l’ARS. Dans le but d’informer la population, une pétition a été lancée sur change.org ainsi que sur papier avec le titre « Fermer des lits, c’est supprimer des vies ». Le syndicat annonce également l’organisation d’actions de terrain afin de « sensibiliser les habitants du bassin albigeois à la disparition d’encore vingt lits de service public ».

Albi, l'hôpital malade de la financiarisation : Fermer des lits, c’est supprimer des vies!
Albi, l'hôpital malade de la financiarisation : Fermer des lits, c’est supprimer des vies!

Publié dans SANTE

Commenter cet article