Portrait chinois de Ph. Martinez dans le Monde

Publié le par FSC

Michel Noblecourt journaliste attitré du Monde pour les questions syndicales n'a jamais caché ses sympathies pour la CFDT et pour le syndicalisme d'accompagnement.

On ne s'étonnera donc pas que dans l'exercice ludique du portrait chinois auquel il a appelé à se livrer PH. Martinez, perce sans doute en particulier dans le titre la suggestion d'une CGT et d'un secrétaire général quelque peu archaïques !

Pensez donc il ne connaît pas Tinder, la dernière application tendance sur mobile, destinée paraît-il à changer la façon dont les gens font connaissance partout dans le monde.

Suggérons à notre tour qu'aucune application fut-elle la plus innovante, la der des der des technologies de la mise sous contrôle des populations par les géants du Web, comme l'ont montré maints lanceurs d'alerte de Snowden à Assange ne remplacera pour les militants syndicaux le contact direct, physique dans l'entreprise et le terrain d'une manière plus générale.

 

Le portrait chinois est un grand classique de l’animation. Il permet à chacun de se présenter de façon ludique et imaginative.

Chaque joueur doit dresser son « portrait chinois » sur une feuille de papier, en répondant à des questions posées par l’animateur et débutant toutes par « Si j’étais… ». Par exemple :

  • Si j’étais un animal, je serais…
  • Si j’étais un objet, je serais
Portrait chinois de Ph. Martinez dans le Monde

Commenter cet article