Pour l'emploi, contre la privatisation dans les collectivités locales grève à la mairie de Toulouse

Publié le par FSC

Source : Actu coteToulouse

En grève, les agents de la mairie de Toulouse battent le pavé du Capitole

La CGT a appelé les agents du service public à faire grève, jeudi. Augmentation des effectifs, hausse des budgets et arrêt de la privatisation des services : on fait le point.

Après les policiers, les personnels hospitaliers, les pompiers et les agences des finances publiques, c’est au tour des agents du service public de la mairie de Toulouse de sortir dans la rue.

Alors qu’un Comité technique paritaire se réunit jeudi 17 novembre, les représentants CGT à la mairie de Toulouse ont appelé les agents municipaux de la Ville rose à faire grève et à se rassembler sous les fenêtres du Capitole, square Charles-de-Gaulle, à 13 h 30. Un préavis de grève de une à 24 heures a été déposé jeudi-même.

La dégradation des conditions de travail dans le viseur de la CGT

Les représentants syndicaux ont à cœur aujourd’hui de dénoncer la dégradation des conditions de travail des agents de la Ville de Toulouse. Parmi leurs revendications, on note la demande d’augmentation des effectifs, la titularisation des contractuels et l’arrêt des suppressions d’emploi à la mairie de Toulouse.

Surcharge de travail, augmentation de la fermeture estivale de certains services (piscines, bibliothèques…), la CGT pointe du doigt la politique d’économie de la mairie, beaucoup trop austère selon elle.

Alors que Jean-Luc Moudenc condamne la perspective de baisse de dotations aux collectivités territoriales par l’État, il applique dans sa propre ville une politique budgétaire d’austérité, en augmentant les recettes tout en réduisant les moyens pour un service public de qualité. Aujourd’hui, les baisses de dotations sont moindres que prévues. Pourquoi continuer la purge des effectifs et dégrader la qualité des services publics et les conditions de travail des agents ? s’interroge les représentants syndicaux dans un communiqué.

Vers une privatisation des services municipaux ?

Les représentants de la CGT s’inquiètent également du projet de la mairie de privatiser une partie des services de la Ville. « Aujourd’hui, à la Ville de Toulouse, on discute de céder la moitié des bâtiments administratifs au privé », indique la CGT.

Une inquiétude que la mairie cherche à dissiper. « Une partie du ménage des bâtiments se fait déjà par des services privés. Mais c’est marginal, anecdotique. Il n’y aucune politique massive de privatisation. D’ailleurs, aujourd’hui, le service des eaux est sous délégation de service public et nous réfléchissons même à le faire revenir en régie, en interne », explique Henri de Lagoutine, conseiller municipal à la mairie de Toulouse.

Et concernant les réductions budgétaires, Henri de Lagoutine ne nie pas la politique d’économie menée par la mairie : « J’ai reçu une délégation de la CGT, confie l’élu. Nous leur avons confirmé que nous étions obligés de mener une politique d’économie, à savoir réduire les dépenses de fonctionnement. Le contexte est connu, il y a une baisse importante des dotations de l’État. Pour l’absorber, le choix de Jean-Luc Moudenc a été pour 75% de réduire les dépenses de fonctionnement et pour 25% d’augmenter les impôts. »

Il n’y aura pas de nouvelle augmentation d’impôts d’ici la fin de la mandature, donc une augmentation des dépenses de fonctionnement, comme le demande la CGT, n’est pas possible. Nous ne faisons pas ça par plaisir, mais nous y sommes contraints. Aujourd’hui, le gouvernement laisse entendre que la baisse des dotations pourrait être moins importante qu’annoncée, mais nous sommes à quelques mois de l’élection présidentielle, attendons de voir.

Des perturbations à prévoir dans les bibliothèques, les piscines et les patinoires

En raison du mouvement social, des perturbations sont à prévoir dans les bibliothèques, piscines et patinoires de Toulouse jeudi 17 novembre.

  • Les bibliothèques : La Bibliothèque des Minimes sera ouverte ce jeudi, de 14 h à 17 h. La Médiathèque Empalot et la bibliothèque des Izards seront fermées.sera fermée. Les animations à la médiathèque José-Cabanis sont annulées. Les animations à la bibliothèque d’étude et du patrimoine sont maintenues que la bibliothèque soit ouverte ou fermée.
  • Piscines et patinoires : la mairie indique que des perturbations sont susceptibles d’affecter les piscines et patinoires de la ville et recommande de contacter les établissements avant de s’y rendre.
  • Écoles : la restauration sera assurée. Pour tout renseignement sur le temps périscolaire, la mairie conseille de s’adresser à la direction du Claé ou au Correspondant de la restauration scolaire.

Caroline Muller

Commenter cet article