Hôtels-Restaurants Gens de Mer : action générale !

Publié le par FSC

Parmi les multiples luttes y compris durant ces fêtes :

 

Brest, vendredi 30 décembre 2016, rien ne va plus dans les hôtels-restaurants des Gens de Mer, c’ est ce qui semble ressortir avec le communiqué de la CGT des Marins du Grand Ouest qui appelle tous les salariés à faire respecter leurs droits devant la juridiction des prud’hommes

Communiqué de la CGT des Marins du Grand Ouest

Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest accompagnait le mercredi 28  décembre 2016 les salariés des Hôtels Restaurants des Gens Mer de Brest à l’inspection du Travail. Nous demandons par ce communiqué de presse que tous les salariés de tous les sites des Hôtels Restaurants des Gens de Mer effectuent la même démarche, et de s’organiser afin de faire respecter leurs droits devant les prud’hommes, la situation contre les salariés suffit, manquements aux engagements pris devant le Tribunal de Grande Instance de Paris le 30 juin 2016 !

Les salariés se plaignent de diverses difficultés rencontrées depuis la reprise de leur établissement par le groupe DOCTE GESTIO et sa SARL DG URBANS :

 

–         Retard de paiement de salaire : paiement le 14 décembre 2016

–         Salaire identique d’un mois sur l’autre, sans prise en compte effective du nombre de repas pris

–         Non-paiement de la prime de 13ème mois

–         Difficulté voire impossibilité à prendre des congés en l’absence de remplacement, il est proposé ce jour aux salariés de Brest de s’organiser à partir du lundi 2 janvier 2017 de se répartir le temps de travail du gardien de nuit.

–         Absence d’adhésion à la médecin du travail

–         Non-paiement des factures de fournisseur emportant des difficultés de fonctionnement menaçant la pérennité de l’activité et donc des emplois

–         Equipement de travail en panne et non remplacé

–         Non-respect de la décision du Tribunal de commerce de Paris du 30 juin 2016

 

Ces questions sont urgentes et nécessitent la saisine rapide du juge prud’homal.

Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest demande aux salariés des sites de :

Dunkerque, Boulogne, Le Havre, St Quay, Lorient, La Rochelle et Marseille de se rendre rapidement à l’Inspection du Travail de ces villes.

L’entreprise cherche à vous pousser à la porte « vous pousser à la démission » et ce par tous les moyens, en faisant péricliter l’activité hôtelière et de restauration jusqu’alors exercées, vous ne pouvez l’accepter, ou alors en faisant respecter vos droits. Cette « stratégie » de l’entreprise n’est pas acceptable et pourrait se qualifier, de harcèlement moral.

Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest vous invite  à saisir  en référé le Conseil des Prud’hommes sur les questions relatives au salaire (retard, prime de 13ème mois, avantages en nature).

 Jean-Paul HELLEQUIN

Secrétaire Général Adjoint et Porte parole

 

Publié dans Luttes - actualités

Commenter cet article