La santé malade de la financiarisation : le cas CHIVA!

Publié le par FSC

Source : La Dépêche

 

Pour les personnels du Chiva (* ) affiliés à la CGT, le constat est clair.

«La souffrance est grandissante parmi les salariés de l'établissement de soins.»

C'est ce qui ressort du dernier congrès du syndicat à Crampagna.

Lors de ce congrès, les salariés du Chiva ont réfléchi collectivement aux orientations et actions futures.

Ils ont également reconduit Manuel Tellez à la tête du syndicat. Le bureau a été remanié.

Principal constat donc la hausse du mal-être.

«La direction soigne son déficit et met le personnel dans des situations de plus en plus difficiles», indique le syndicat.

Et de citer pêle-mêle : stress, pression surcharge de travail, cycles de travail non respecté, heures supplémentaires, impossibilité de poser trois semaines de congé l'été…

Il y a quelques mois, le syndicat avait déjà demandé et obtenu la réalisation d'une expertise pour risques graves.

«Personne n'est épargné»

Pour la CGT, aucun secteur et aucune catégorie n'est épargnée au sein du Chiva.

Les délégués ont également dénoncé la loi de financement de la sécurité sociale pour 2017.

«Elle s'inscrit dans cette logique purement comptable où les économies financières priment sur les besoins sociaux et de santé», regrettent-ils.

Ils dénoncent les renoncements aux soins à cause de la baisse des remboursements, la baisse de la qualité des soins avec la suppression de toujours plus de postes et les coupes franches dans les budgets des hôpitaux.

«Le temps est venu de mettre un terme à cette course à l'économie sans ligne d'arrivée.

Pour répondre aux besoins de la population, pour une optimisation de la prise en charge des usagers, pour une protection sociale de haut niveau, la CGT exige une répartition des richesses pour un autre financement».

Améliorer les conditions de travail

À la place, la CGT veut promouvoir l'amélioration de la prise en charge des patients, des conditions de travail du personnel et la reconnaissance professionnelle des agents.

Publié dans SANTE

Commenter cet article