L'enjeu des élections dans les TPE jusqu'au 13 janvier : VOTEZ CGT

Publié le par FSC

Source : Initiative communiste

Rarement des élections professionnelles auront eu un tel enjeu pour la classe ouvrière et pour le monde du travail.

En effet, le MEDEF, les médias du pouvoir et la grande presse privée ne cachent pas ses préférences : pour le capital, grand, petit et moyen, il faut que la CFDT devance enfin la pour que le « syndicalisme » de collaboration de classes, ce « syndicalisme » jaune qui rampe devant la fausse « modernité » du MEDEF, puisse totalement jouer son rôle de courroie de transmission de l’Union européenne, du MEDEF et de la CG-PME, en marchant main dans la main avec le PS et la droite pour tailler dans les retraites, casser la Sécu et le Code du travail, bref pour détruire toutes les grandes conquêtes sociales qui ont été gagnées en 1936 par les grèves avec occupation des usines (congés payés, allocations familiales…), en 1945, avec les ministres communistes et cégétistes qu’étaient Ambroise Croizat (Code du travail, conventions collectives de branche, Sécurité sociale, retraites par répartition…), Marcel Paul (nationalisation des trusts) et

Maurice Thorez (statuts du mineur et du fonctionnaire) ou encore en 1968 (augmentation de 30% du SMIC…).

 
 

Et en effet, ces dernières années, la CFDT des Nicole Notat, François Chérèque et autre Laurent Berger a passé son temps à signer des textes scélérats (réformes Fillon sur les retraites, décotes réduisant des millions de gens à des pensions de misère), à poignarder dans le dos les luttes CGT (la honteuse Loi Travail, qui casse les conventions de branche et augmente le pouvoir du patron entreprise par entreprise, a été concoctée par Valls avec Berger), sans parler des reculs de ce sur la Sécu (acceptation par Notat du plan Juppé en 95, qui dépossède les assurés sociaux de la gestion de la Sécu) ou sur l’indemnisation du chômage.

Commenter cet article