L'Hôpital malade de la financiarisation : Nanterre dans l'oeil du cyclone !

Publié le par FSC

Encore une conséquence de la politique de privatisation/rentabilité du système de santé mise en oeuvre par la droite, poursuivie par le gouvernement socialiste ... et ses frondeurs patentés.

La remise en cause radicale de cette politique s'impose par delà l'adresse à la ministre de la santé!

Le 7 mars c'est le moment d'agir TOUS ENSEMBLE!

___________________________________

SOURCE : Ville de Nanterre

Le maire et la députée de Nanterre demandent à la Ministre de la santé de créer les conditions pour sauvegarder l’hôpital public Max Fourestier

Jacqueline Fraysse, députée de la 4ème circonscription des Hauts-de-Seine, et Patrick Jarry, maire de Nanterre et conseiller départemental des Hauts-de-Seine, ont écrit ce jour à Marisol Touraine, ministre des affaires sociales et de la santé, pour l’alerter sur la situation extrêmement préoccupante de l’hôpital Max Fourestier de Nanterre.
Après la fermeture, ces deux dernières années, des services de pneumologie, de réanimation et de chirurgie, qui ont d'une part amputé l’établissement d’une grande partie de ses recettes et creuser son déficit et d'autre part, privé les populations de services publics hospitaliers nécessaires, c’est à présent le service de cardiologie qui est menacé, mettant en péril la cohérence médicale de l’ensemble du CASH, ses finances et, à terme, son existence.
Devant l’impossibilité d’obtenir des réponses fermes de la part de l’Agence régionale de santé, les deux élus, refusant que le CASH redevienne le lieu de relégation qu’il fut, en appellent à la ministre de la santé pour qu’elle crée les conditions afin que se poursuivent et se développent les activités de cet hôpital public.

(02-02-2017 - Ville de Nanterre)

 

 

 

Publié dans SANTE

Commenter cet article