CGT : action dans l'enseignement supérieur le 21 mars contre la destruction du service public !

Publié le par FSC

 

 

Réunie en congrès du 6 au 10 mars 2017 à Blanville-sur-Mer, l'Union nationale CGT FERC Sup s'est exprimée sur la mise en place des Communautés d'universités et d'établissements (ComUE) et les fusions de leurs établissements. Elle propose à tous les personnels de l'enseignement supérieur-recherche (ESR) une grande journée d'action le 21 mars 2017, jour de réunion du Conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche (Cneser), Pour protester contre la mise à mal du service public de l'ESR.

 
 
 

Depuis la loi LRU-Pécresse en 2007, qui donnait « l'autonomie » aux établissements de l'enseignement supérieur-recherche (ESR), et la loi LRU-Fioraso de 2013, qui a créé les communautés d'universités et d'établissements (ComUE), le service public de l'ESR est gravement mis à mal.

Ces dispositions mènent à la fusion de nombreux établissements, qui visent des objectifs précis :

  • opérer des économies d'échelles sur le long terme en réduisant drastiquement le nombre d'établissements ;
  • détruire le peu qu'il reste de démocratie universitaire et s'affranchir de l'influence des personnels sur la direction et la gestion des établissements ;
  • favoriser la précarisation des personnels et la dégradation de leurs conditions de travail ;
  • régionaliser l'ESR et l'assujettir aux besoins locaux portés par le patronat avec, comme conséquence, la remise en cause du caractère national des diplômes ;
  • introduire des établissements publics et privés dans une même structure pour préparer la privatisation progressive du service public d'ESR et la remise en cause de la réalisation de ses missions par des fonctionnaires d'État.

C'est notamment le cas pour les université Paris 4 et Paris 6, dont la fusion a reçu un avis défavorable le 21 février 2017 de la part du Conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche (Cnecer).

L'Union syndicale CGT FERC Sup, réunie en congrès du 6 au 10 mars 2017 à Blanville-sur-Mer, a appelé tous les salariés de l'ESR à participer à une grande journée d'action le 21 mars 2017 pour organiser la résistance contre cette politique de destruction du service public d'enseignement supérieur et de recherche.

Commenter cet article