CGT Haute Garonne : pas de trêve pour les luttes!

Publié le par FSC

SOURCE : La Dépêche.fr

Cédric Caubère, secrétaire général, de la CGT 31 

Pour la CGT et les salariés de la Haute-Garonne, la campagne des présidentielles se déroule dans le tumulte des conflits sociaux. «Il n'y a pas de trêve pour les luttes en cours chez Thalès, à la MSA, à Téléperformance, chez Airbus, dans les cliniques privées à EDF ou dans les universités, où les conflits sociaux se poursuivent en dépit des échéances électorales», a expliqué hier matin Cédric Caubère au cours d'une conférence de presse. Pour le secrétaire départemental de la CGT 31, la vigueur de ces conflits locaux et de ceux qui agitent l'ensemble du monde du travail trouvera écho dans la rue a l'occasion des nombreuses manifestations organisées en mars.

Le premier cortège marchera le mardi 7 mars dans les rues de Toulouse pour défendre les salariés des administrations et la protection sociale a l'occasion de la journée nationale de défense du service public.

Le jeudi 8 mars, une nouvelle manifestation sera organisée dans le cadre de la journée nationale de mobilisation pour les droits des femmes. En Haute-Garonne les manifestants se retrouveront à 12 heures au métro Saint-Cyprien. Au-delà des mots d'ordre nationaux qui appellent à défendre l'égalité des droits entre hommes et femmes dans les entreprises, les manifestants dénonceront les conséquences de la délibération du Conseil départemental de la Haute-Garonne du 12 avril 2016 qui a mis fin à la prise en charge de l'hébergement des femmes enceintes et des mères d'enfants âgés de moins de trois ans. Cette action se clôturera, à partir de 19 heures à la Bourse du travail, place Saint Sernin, par un débat et un concert de l'artiste Algérienne Sam MB.D'autres rassemblements organisés à partir de 11 heures à Saint-Gaudens, marqueront cette journée.

Le mardi 21 mars 2017 une nouvelle mobilisation pour la défense des droits des salariés mobilisera les militants. Au cours de cette journée d'action interprofessionnelle public/privé, la CGT défendra notamment la mise en place d'une sécurité sociale professionnelle, le Smic à 1 800 € mensuels, et la semaine de 32 heures.

Les 30 et 31 mars enfin, la Bourse du travail accueillera deux concerts des Motivé-e-s. Le concert du 31 mars sera précédé d'un débat organisé à partir de 18 heures sur le thème «Motivé-e-s pour un toit», à l'occasion de la fin de la trêve hivernale des expulsions locatives.

Commenter cet article