La CGT Cochin ne polémique pas mais agit !

Publié le par FSC

SOURCE : le site de la CGT Cochin

La CGT COCHIN consternée par le suicide de notre collègue dans notre hôpital

 


Apres la découverte de ce drame, les membres du CHSCT de la CGT COCHIN ont manifesté leur solidarité avec les membres de son service.
Concrètement, la CGT COCHIN ont favorisé le témoignage des collègues du service lors du CHSCT auquel assistait le Directeur de l'APHP : Martin HIRSCH.
Les collègues invités par la CGT COCHIN à cette réunion ont pu expliquer les difficultés qu'ils rencontraient dans le service, d'évoquer les souffrances de leur collègue disparue.
De ce témoignage, les membres CGT COCHIN du CHSCT ont pu identifier, entre autre, une grande souffrance relative à la non reconnaissance matérielle du travail effectué.
Dans ce service, les agents sont amenés à dépasser régulièrement leur temps de travail (en partant plus tard, par exemple) . Ce dépassement n'est pas du tout reconnu par l'hôpital, malgré les demandes des agents et de la CGT.
Cela entraîne 3 risques forts

1. Le sentiment persistant que l'institution conteste la réalité du travail effectué, il s'agit là d'une souffrance morale réelle.
2. Une perte financière importante due au non payement de ce travail effectué.
3. Une perturbation de la vie privée

La CGT COCHIN a exigé une enquête extérieure à COCHIN. Une enquête du siège commencera prochainement pour déterminer les circonstances de ce drame.
La CGT COCHIN avait déjà identifié ce risque et a d'ailleurs invité les collègues de nombreux autres services touchés par ce problème (orthopédie, entre autre) à revendiquer ce droit élémentaire : être payer pour le travail effectué !!!!
La CGT COCHIN tient particulièrement à cette méthode de travail qui se fait avec la participation des collègues alors que d'autres syndicats (SUD et CFDT) redoutent ce genre de confrontation et ont d'ailleurs quitté l'instance CHSCT quand la CGT a fait participer les agents du SAU et de l'orthopédie.

L'action de la CGT COCHIN et le témoignage de nos collègues ont mis la direction au pied du mur. La DRH est contrainte de reprendre les règles de validation des heures pour tenir compte de ces dépassement. L'argument « il est interdit de valider les heures effectuées en plus » avancée par certains cadres ne tient plus.

Aujourd'hui encore, la CGT COCHIN vient de poser un préavis de grève avec les collègues de PORT ROYAL pour obtenir des postes supplémentaires.
La lutte collective est nécessaire ! Rester isolé nous fragilise tous !
Notre force dans la CGT COCHIN, ce n'est pas de polémiquer, c'est que nous sommes unis pour être plus forts !

Commenter cet article