1er mai : une CFDT syndicalement isolée, faisant l'impasse sur les revendications des travailleurs !

Publié le par FSC

Les dirigeants de la CFDT appellent à un rassemblement le 1er mai sur la seule base du rejet du FN et du vote Macron en ayant donc refusé de se joindre au 1er mai des travailleurs sur la base à la fois de la lutte contre le F_haine ET pour la défense des revendications du monde du travail.

Il est vrai qu'après avoir âprement défendu la loi Macron-El Khomri de détricotage du droit du travail et s'être rangé derrière le candidat du CAC 40 qui a l'intention d'aller plus loin concernant le code du travail et cela dès cet été, en procédant par ordonnances, c'était difficile de faire semblant d'être du côté de ceux qui luttent.

Et il est vrai que d'après ce que l'on connaît de son programme, le conseiller économique de François Hollande durant le quinquennat n'est pas du tout décidé à abolir la loi travail.

Au contraire il entend livrer les travailleurs au bon vouloir patronal isolés dans leurs entreprises, coupés de la protection des accords de branche et du code du travail.

Toutes choses que Laurent Berger au nom de la modernité et de l'adaptation aux contraintes de la domination de la finance entend approuver.

Le MEDEF et le pouvoir politique faisant mine de concéder des contre-parties à ces abandons fondamentaux des conquis des salariés.

Soyons donc lucides sur ce qui nous attend : l'unité ça se construit en bas et en haut, toujours par en bas prioritairement, jamais en haut seulement

___________

20 avril 2017 - Entretien d’Emmanuel MACRON avec Laurent BERGER, secrétaire général de la Confédération Française Démocratique du Travail (CFDT)

Entretien d’Emmanuel MACRON avec Laurent BERGER, secrétaire général de la Confédération Française Démocratique du Travail (CFDT)Dans le cadre de ses consultations avec les partenaires sociaux et à la demande de la CFDT suite à l'envoi de son adresse aux candidats, Emmanuel MACRON a rencontré une délégation de responsables de la CFDT.

À cette occasion, le secrétaire général de la CFDT, Laurent BERGER et le candidat d'En Marche ! ont échangé sur le volet économique et social de son programme et sur les grands défis auxquels la France et l'Europe devront faire face dans les années à venir.

Commenter cet article