Philippe Martinez : pas de 1er mai fourre-tout contre le F-haine !

Publié le par FSC

Effectivement, pour la social démocratie politique et syndicale depuis longtemps le F-haine que Mitterrand a promu sans vergogne a toujours servi de repoussoir pour en appeler au vote utile (pour eux) et à la mise sous le boisseau des revendications et des véritables aspirations des travailleurs.

Nous sommes donc bien d'accord : en ce 1er mai 2017 pas question d'enterrer les revendications des travailleurs pour les salaires, pour la diminution du temps de travail, contre la précarité et la mise en concurrence des salariés, pour l'abrogation de la loi travail soutenue par la CFDT ...

En ce premier mai donc ni confusion, ni unité factice, ni renoncement à nos revendications et à nos luttes !

________________

 

Commenter cet article