Contre-réformes dites structurelles : Le tour de passe-passe de la macronie !

Publié le par FSC

En 2012 Hollande avait bien sûr menti -pour se faire élire- sur son intention de s'affronter aux marchés financiers (discours du Bourget du 22 janvier 2012).

Il promettait une renégociation des traités européens en vue d'une relance économique européenne (la fameuse relance), pour une sortie des politiques d'austérité ... !

La contre-partie imposée par les marchés, la Commission européenne ... étant la flexibilisation du marché du travail : d'où la loi El Khomri.

SAUF que de renégociation des traités, de relance de la croissance, de sortie des politiques d'austérité, de refus d'injonction de la réduction des dépenses publiques IL N'Y A PAS EU !

Pour la raison essentielle qu'entre la soumission aux marchés ET l'intérêt du peuple, le développement des services publics, de la protection sociale, le recul significatif du chômage il y a antagonisme radical!

Si on se soumet aux marchés et à l'UE, ALORS il faut appliquer les politiques de régression sociale en tournant le dos aux engagements électoraux.

Telle est la racine du naufrage politique de Hollande, de son gouvernement et du PS!

Le "changement" macronien pour que rien ne change !

Tirant d'une certaine manière les enseignements de ce désastre et de la résistance populaire (luttes du printemps contre la loi El Khomri, dislocation de la majorité présidentielle, obligation dans ce contexte de passer par le 49.3 ...) Macron et ses équipes procèdent différemment POUR LE MEME BUT et avec les mêmes contraintes !

  1. ils annoncent leurs intentions dans la campagne électorale pour pouvoir se prévaloir de la légitimité électorale tout en sachant qu'ils n'ont absolument pas un soutien majoritaire de leur programme
  2. ils vont dès le départ au devant de la demande des marchés et du suzerain allemand en claironnant leur volonté de réformer le marché du travail, l'indemnisation des sans emploi ... pour soit-disant ENSUITE négocier une relance de l'Union européenne, être plus crédible devant Merkel ...

 

Tour d'illusion pour contourner les résistances avec la volonté non seulement de poursuivre les politiques de casse des conquis des travailleurs, mais davantage d'aggraver ces politiques !

Pas d'illusion donc : Macron et ses soutiens sont décidés à faire le sale boulot, seule la résistance déterminée, la construction du TOUS ENSEMBLE sont de nature à les arrêter et à permettre de passer aux reconquêtes!
​​​​​​​

Commenter cet article