Union départementale CGT des Bouches du Rhone

Publié le par FSC

Déclaration de l’Union Départementale CGT 13

 

L’élection d’Emmanuel MACRON ce dimanche 7 mai 2017, c’est le changement dans la continuité. Si la forme change, c’est pour mieux continuer et amplifier les politiques libérales au service des actionnaires et du capital, en toute complicité avec l’Union Européenne.

Ce sont les politiques d’austérité, de casse des droits et garanties collectives, le chômage, qui entraînent la misère, la précarité, nourrissent la désespérance sociale et l’extrême droite. Combattre l’extrême droite, c’est avant tout rompre avec les politiques libérales.

D’ores et déjà, en nous appuyant sur les nombreuses luttes de la période, nous devons poursuivre et amplifier les mobilisations pour nos salaires, nos emplois, nos Services Publics, nos industries, notre Protection Sociale. Ces revendications, tout comme l’abrogation de la Loi Travail, la CGT des Bouches du Rhône mettra tout en oeuvre pour qu’elles soient au coeur des débats des élections législatives des 11 et 18 juin 2017.

Les élections législatives doivent être l’occasion de confirmer l’aspiration de progrès social exprimée à plus de 20 % par le monde du travail, lors du 1er tour des élections présidentielles.

Le camp progressiste, dont la responsabilité est grande et les possibilités immenses, doit construire le rassemblement indispensable pour ne pas donner de majorité parlementaire à Emmanuel MACRON, pour battre la droite et l’extrême droite et contribuer à l’élévation du mouvement social.

La CGT 13 n’aura de cesse d’oeuvrer à l’unité de celles et ceux qui ont intérêt à ce que les choses changent car, tous ensemble, nous pouvons imposer une politique de justice sociale.

 

Commenter cet article