Union locale CGT de Dieppe : rendez-vous dès le 8 mai !

Publié le par FSC

 

Déclaration de la Commission Exécutive de l'Union Locale

de la CGT de l'arrondissement de Dieppe

A la veille de la commémoration de la fin de la seconde guerre mondiale qui fête la victoire sur le nazisme et le fascisme en Europe, le 7 mai 2017 aura lieu le second tour des élections présidentielles qui voit s'opposer Emmanuel MACRON à Marine LE PEN.

Après avoir lutter contre les différentes politiques des gouvernements successifs notamment contre les réformes des retraites, le CICE, le Pacte de responsabilité, la casse des services publics, les plans de licenciements successifs, la Loi TOURAINE, la Loi NOTRe, la Loi MACRON, la Loi EL KHOMRI... pour la CGT le programme porté par le candidat MACRON reste au service du patronat et ne répond pas aux exigences des salariés. Sa méthode de faire passer rapidement ses contre-réformes par ordonnance dès cet été notamment la casse de la protection sociale par la suppression des cotisations sociales n'est pas acceptable.

Toutefois, pour la CGT, comme elle l'a rappelé à de nombreuses reprises, aucune voix ne peut aller au Front National. L'histoire l'a démontré, leur idéologie raciste, xénophobe, antisémite et anti-syndicale vise à opposer salariés, privés d'emplois, fonctionnaires, étrangers, retraités et jeunes, chacun étant le bouc émissaire de l'autre... Ses idées remettent en cause la démocratie, les conquêtes sociales, le droit des salariés, le droit syndical, le droit des femmes tout en attisant la haine et l'exclusion. La CGT s'est donc toujours opposée au Front National.

Pour l'Union Locale CGT de Dieppe, il est urgent de ne pas se diviser sur le « choix » à faire entre l'abstention ou le vote Macron pour faire barrage au FN. Elle est consciente que le choix des salariés est difficile qui voteront en leur conscience et ne peut accepter de jugement quant à leur expression anti-FN.

D'ores et déjà, quel que soit le résultat de l'élection présidentielle dimanche soir, l'Union Locale CGT de Dieppe appelle à construire les mobilisations nécessaires pour porter nos revendications en rassemblant tous les salariés, les privés d'emplois, les retraités...

 

Elle appelle donc à un rassemblement :

Lundi 8 mai à 11h30

Place Louis VITET

pour accentuer la résistance

Commenter cet article